Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

08 septembre 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Redécoupage de la carte électorale: diviser les MRC est un non-sens estiment les élus

COMMISSION DE DÉLIMITATION DES CIRCONSCRIPTIONS

Redécoupage

©Commission de délimitation des circonscriptions électorales fédérales pour la province de Québec

La nouvelle carte scinderait les MRC de La Matanie et de La Matapédia en deux.

La Commission sur le redécoupage de la carte électorale était de passage à Matane pour recueillir les témoignages, pratiquement unanimes, sur le non-sens de diviser les MRC de La Matanie et de La Matapédia en deux.

Le scénario proposé est d'éliminer complètement la circonscription fédérale d'Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia et d'en prendre deux moitiés qui se rattacheraient aux comtés de la Gaspésie à l'Est et Rimouski à l'Ouest. Bien que le souhait premier des élus soit de conserver le statu quo, ce qui a été maintes fois mentionné lors des audiences, les intervenants ont aussi fait comprendre à la Commission que de scinder des MRC en deux était un non-sens.

La député fédérale bloquiste, Kristina Michaud, a d'ailleurs pris la parole pour parler des dangers démocratiques de perdre une circonscription puisque les nouveaux comtés seraient immenses à couvrir, ce qui aurait pour effet de diminuer la représentativité et la présence terrain des députés. Elle se réjouit toutefois de constater l'appui des élus locaux qui soutiennent la demande de statu quo. « C'était encourageant de voir la mobilisation régionale. On sait que nous sommes des députés de terrain et c'est important pour nous de se rendre dans les municipalités pour voir notre monde. C'est aussi les liens serrés entre les villages et les MRC que nous voulions mettre de l'avant pour démontrer que le scénario proposé doit considérer les réalités locales avant le calcul mathématique. »

D'un point de vue purement mathématique, un comté doit compter 108 898 résidents pour garder son statut, ce qui n'est pas le cas pour Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, de là la proposition de la rayer de la carte électorale au profit d'un autre comté dans les Laurentides. « Il faut que la démographie ne soit pas le seul élément considéré. Le travail des élus est plus important que la représentation à Ottawa. Il se traduit par le lien terrain que nous avons avec nos concitoyens », a ajouté la députée bloquiste.

Quant à la population elle-même, Kristina Michaud estime que les citoyens ont intérêt à s'informer davantage sur les conséquences d'un redécoupage. « Avoir un accès facile au député pour les services fédéraux, c'est essentiel car on sait que ce n'est pas facile de parler à quelqu'un à Service Canada ou au bureau des passeports. »

D'autres élus comme le maire de Matane, Eddy Métivier, le préfet de La Matanie, Andrew Turcotte et la mairesse d'Amqui, Sylvie Blanchette étaient aussi présents, abondant tous dans le même sens.

Le travail des commissaires, à la fin des audiences publiques, sera de redéposer une nouvelle proposition qui sera ensuite débattue aux Communes par les députés. Rappelons que le même exercice effectué il y a dix ans s'était soldé par un redécoupage partiel des circonscriptions de l'Est-du-Québec, sans toutefois en supprimer une. La Haute-Gaspésie avait passé l'Est alors que la MRC d'Avignon était passée à l'Ouest.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média