Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

13 janvier 2022

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Finie l’école à la maison, adieu le couvre-feu !

COVID-19

François Legault

©Photo Capture d'écran

Après avoir serré la vis, le premier ministre du Québec autorise un retour progressif à la vie normale.

Ce lundi 17 janvier marquera la fin du couvre-feu et le retour des élèves du primaire, du secondaire et de la formation professionnelle sur les bancs d’école.  

Le premier ministre François Legault a annoncé, ce jeudi après-midi, que la reprise des cours en présentiel se fera bel et bien le 17 janvier prochain. C’est un énorme soupir de soulagement pour plusieurs parents qui doivent concilier le travail et l’école à domicile.

Avec le nouveau variant omicron, les mesures à appliquer en milieu scolaire seront sensiblement semblables à celles que l’on a connu. À commencer par le port du masque à temps-plein, y compris durant le transport scolaire. Les activités sportives et parascolaires demeureront suspendues, à l’exception des cours d’éducation physique et des programmes particuliers. « Lorsqu’un enfant sera testé positif à la COVID-19, on va demander au jeune de s’isoler pour cinq jours, même chose dans les garderies », a précisé le premier ministre lors de son point de presse.  

Fin du couvre-feu

En vigueur depuis le 31 décembre dernier, le couvre-feu sera levé dès ce lundi. Ainsi, les Québécois ne seront plus privés de sortie entre 22 h et 5 h. Conscient des critiques à l’égard de ce deuxième épisode de couvre-feu, le gouvernement Legault a tenu à justifier la décision qu’il avait annoncé tout juste avant le Nouvel An. « La raison pourquoi on a fait ça, c’est pour arrêter la montée exponentielle du nombre d’infection et du nombre d’hospitalisation. Étant donné qu’on semble atteindre un ‘peak’, ça nous permet de pouvoir enlever le couvre-feu. »

La mesure de fermeture des commerces de vente au détail et des entreprises de soins personnels le dimanche sera également levée à partir du 23 janvier. Or, le premier ministre annonce une nouvelle restriction pour les non-vaccinés. Dès le 24 janvier, les magasins « grande surface » de plus de 1 500 mètres carrés de superficie, tel que walmart, exigeront la preuve vaccinale, exceptés les commerces dont l’activité principale est la vente de produits alimentaires ou de pharmacie. Quant au sort des restaurants, des loisirs et des lieux de culture, une ouverture serait envisagée d’ici les prochaines semaines, d’après les propos de François Legault.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média