Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

11 janvier 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Une contribution santé pour les non-vaccinés serait bientôt implantée

COVID-19

François Legault

©Photo Capture d'écran

François Legault entend faire payer les non-vaccinés avec une contribution santé « significative ».

Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé que son gouvernement travaillait à la mise en place d'une taxe santé pour tous les adultes non-vaccinés.

Le premier ministre a déploré le fait que 10 % de la population refuse toujours de se faire vacciner. « Je sens une grogne des Québécois envers cette minorité qui vient, toutes proportions gardées, engorger les hôpitaux. Ils représentent 50 % des lits aux soins intensifs qui sont occupés. »

Considérant que ces personnes amènent un fardeau supplémentaire jugé trop important sur le système de la Santé, c'est pourquoi François Legault souhaite l'implantation de cette contribution santé obligatoire à tous les adultes non-vaccinés qui seraient en mesure de recevoir au moins une première dose. « On pense qu'on est rendu là. Ils amènent un fardeau sur le personnel et un fardeau financier important sur tous les Québécois. Ce n'est pas vrai que ce 10 % de la population va venir nuire au reste des citoyens du Québec. »

Au cours des prochaines semaines, cette contribution santé sera déployée pour les non-vaccinés qui n'ont aucune raison médicale de refuser le vaccin. Reste encore à savoir précisément comment elle s'appliquera, mais on entend déjà des échos à l'effet qu'elle pourrait être imposée à même la déclaration de revenus. François Legault a précisé que cette taxe santé serait imposée même si les personnes visées ne se rendent pas dans un établissement de santé québécois. « Quant au montant de cette contribution, elle sera significative. On n'a pas encore le montant exact, mais 50 $ ou 100 $, ce n'est pas ce que je considère comme étant un montant significatif. »

Publicité

Défiler pour continuer

François Legault a aussi mentionné que tout l'aspect légal et constitutionnel était actuellement à l'étude. Des détails supplémentaires sur la mise en application de cette mesure seront dévoilés au cours des prochaines semaines.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média