Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

19 décembre 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Pas de surveillance policière accrue en vue des rassemblements des Fêtes

COVID-19

Legault Arruda

©Photo Capture d'écran

Dr Horacio Arruda et François Legault lors du point de presse de jeudi soir dernier.

Malgré les nouvelles mesures sanitaires annoncées jeudi dernier, le gouvernement de François Legault n'entend pas faire appel aux corps policiers pour faire appliquer les règles.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé a clairement dit qu'il faisait confiance au bon jugement des Québécois. « On a dit qu'on se fiait à la responsabilité des Québécois. On n'ira pas faire d'inspections dans les maisons. Ils ont très bien réagi jusqu'à maintenant. Il y en a même qui ont déjà réduit leurs activités en annulant leurs soupers au restaurant. »

Conscient qu'il risque d'y avoir des rassemblements malgré tout, Christian Dubé a fait appel à la bonne foi des Québécois. « La clé est de limiter les contacts alors si les gens entendent se rassembler à dix personnes, qu'ils le fassent une seule fois au lieu de multiplier les rassemblements. On rappelle évidemment que le chiffre dix est un maximum et que les gens peuvent aussi avoir de plus petits rassemblements. »

Le ministre Dubé a précisé que les policiers seront davantage appelés à intervenir dans les commerces pour s'assurer que les exploitants n'aient pas à assumer seuls, le fardeau de faire respecter les mesures sanitaires lorsqu'il y a des débordements. « La vigie se fera surtout pour la surveillance du passeport vaccinal dans les commerces. »

Publicité

Défiler pour continuer

Le premier ministre François Legault a rappelé qu'il faut s'ajuster à la situation puisqu'elle évolue de jour en jour. C'est ainsi qu'il a justifié ce deuxième retour en arrière en deux ans à l'approche des Fêtes. « Toutefois, ce n'est pas impossible qu'on doive encore s'ajuster dans les prochaines semaines », laissant présager de nouvelles mesures sanitaires à venir.

Toutefois, François Legault a exprimé qu'il y avait une grande différence entre cette année et l'année dernière puisque la vaccination n'était pas ce qu'elle est maintenant. Ainsi, le premier ministre en a appelé au sens des responsabilité des Québécois à l'approche des Fêtes. « Ce n'est pas une question se faire prendre ou non, mais de solidarité envers les plus vulnérables et pour éviter d'engorger notre système de santé. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média