Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

05 août 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Passeport vaccinal obligatoire prévient le premier ministre François Legault

QUATRIÈME VAGUE

Legault

©Photo Capture d'écran

François Legault a annoncé que le passeport vaccinal sera obligatoire pour les services non essentiels sous peu.

Affirmant que la quatrième vague est bel et bien commencée, le premier ministre François Legault a clairement indiqué qu'il imposerait le passeport vaccinal et annoncera sous peu de nouvelles contraintes sanitaires.

Quatrième vague, variant Delta, hausse de la cible de vaccination, jeunes récalcitrants, tous ces éléments ont été évoqués par le premier ministre pour justifier l'imposition prochaine d'un passeport vaccinal. Le message de Québec est donc clair : les gens doivent aller se faire piquer une deuxième fois s'ils veulent espérer vivre dans une relative normalité.

Lors d'un point de presse conjoint de François Legault et de Justin Trudeau, le premier ministre du Québec a déploré une hausse des cas d'infection à la COVID-19. « On peut déjà parler d'un début d'une quatrième vague. Il faut être prudent et il faut prendre des décisions. Il y a deux mois, on avait dit que si les cas augmentaient, on mettrait en place un passeport vaccinal. Or, après discussion avec les dirigeants de la Santé publique, malheureusement, on prévoit une hausse des cas, des hospitalisations et des décès. J'annonce donc qu'on va mettre en place un passeport vaccinal. »

Les modalités derrière ledit passeport seront expliquées dans les prochains jours par le ministre de la Santé, Christian Dubé. Le premier ministre a donc confirmé que les gens doublement vaccinés auront droit à certains « privilèges » comme aller au restaurant, assister à des spectacles ou obtenir des services dits non essentiels.

François Legault a dit vouloir éviter le report de chirurgies encore une fois avec une flambée de cas et d'hospitalisations. Quant à la rentrée scolaire, elle se fera en « présentiel ». Toutefois, de nouvelles mesures pourraient accompagner ce scénario. « Ceux qui ne se vaccinent pas mettent à risque le reste de la société. Je demande donc à tous les Québécois: allez chercher vos deux doses, c'est la meilleure façon de mettre fin à la pandémie. »

Maigre bonne nouvelle dans cette annonce, le premier ministre a confirmé qu'il n'était pas question de revenir à un confinement comme ce fut le cas pendant les trois dernières vagues.

En date du 5 août, le Bas-Saint-Laurent comptait à peine cinq cas actifs, alors que la Gaspésie compte aucun cas actif sur l'ensemble du territoire (données du 4 août).

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média