Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

16 juin 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Des organismes gaspésiens lancent une campagne de sensibilisation contre la violence et les abus sexuels sur les enfants

COALITION CONTRE LA VIOLENCE ET LES ABUS SEXUELS

violence conjugale enfant

©Depositphotos/Djedzura

Beaucoup de gens choisissent de se taire lorsqu'ils constatent un contexte alarmant dans leur entourage.

Une coalition réunissant notamment des organismes communautaires de la Gaspésie et des Îles comme le Centre Louise-Amélie, L'Émergence de Maria, la Maison Blanche-Morin et le Calacs La-Bôme a lancé une campagne de sensibilisation afin d'inciter les gens à dénoncer la violence et les abus sexuels envers les enfants.

La campagne publicitaire radiophonique intitulée « Là, tu dis rien » met en scène diverses situations de la vie courante où des gens font des commentaires sur le petit voisin d'à côté dans différents contextes sauf lorsqu'il s'agit d'intervenir dans un contexte où des abus pourraient survenir.

L'objectif de cette campagne de sensibilisation est d'inciter les proches des victimes à dénoncer des situations qui leur apparaissent problématiques et potentiellement dangereuses pour les enfants. Il peut autant s'agir d'une situation où l'enfant est lui-même victime d'abus ou qu'il en est témoin. Puisque les enfants sont un dénominateur commun au cœur des actions des différents organismes de lutte contre la violence et les abus sexuels, l'idée de fonder une coalition de concertation autour d'eux était donc naturelle.

La directrice du Centre Louise-Amélie de Sainte-Anne-des-Monts, Monic Caron, explique que l'année de confinement a été particulièrement difficile pour les enfants puisqu'ils ont été absents de l'école à plusieurs reprises. « On sait que le milieu scolaire est souvent propice à ce que des intervenants puissent détecter des signes de violence et les signaler à la DPJ. Or, tout le monde doit se sentir concerné par ce fléau-là, pas seulement le milieu scolaire. Des amis de la famille, des proches ou des voisins sont tous des gens qui peuvent faire une différence en rapportant une situation d'abus. Si on veut que ça change, il ne faut pas fermer les yeux. »

Le moment du lancement de la campagne coïncide avec la fin des classes puisque c'est à ce moment que l'entourage devient un acteur principal pour dénoncer les situations de violence conjugale ou d'abus sexuel alors que les enfants seront davantage à la maison. « Malheureusement, il y a encore un faible taux de gens qui dénoncent ces situations parce que les gens se disent que quelqu'un d'autre va le faire. Or, les informations que nous détenons démontrent le contraire », ajoute Monic Caron.

Les gens sont donc invités à signaler toute situation alarmante sans tarder et en toute confidentialité à la DPJ Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine au 1-800 463-0629.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média