Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

08 avril 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Quatre artistes gaspésiens soutenus par le Centre Vaste et Vague

EXPOSITIONS

Bernache

©Photo Gracieuseté

Caroline Dugas présentera le processus de création autour de la bernache.

Le Centre Vaste et Vague de Carleton-sur-Mer soutient quatre artistes gaspésiens ayant pour objectif de devenir des professionnels dans leur domaine en leur offrant la chance de réaliser une exposition en solo.

Les quatre artistes appuyés par le Centre Vaste et Vague sont Caroline Dugas de Miguasha, Laurie Girard et Karine Leblanc de Grande-Rivière ainsi que Catherine Beau-Ferron de Cap-au-Renard. Les expositions seront ouvertes au public du 16 avril au 18 juillet.

Cette initiative baptisée « Première » du Centre Vaste et Vague cherche à mousser le travail des artistes en leur permettant d'ajouter des éléments à leur CV qui facilitera l'accès au statut de professionnel. « Une exposition individuelle dans un lieu reconnu, avec une sélection par un jury de pairs, est un élément important pour l’obtention du statut d’artiste professionnel, ce qui ouvre la porte à plusieurs opportunités de bourses et de contrats. L’initiative « Première » a été mise en place avec cette vision en tête», explique la directrice de Vaste et Vague, Anjuna Langevin.

La première exposition proposée est celle de Caroline Dugas de Miguasha intitulée « Archives d'une bernache ». Comme l'indique son nom, l'exposition retrace tout le processus de l'artiste de la première esquisse jusqu'à l'œuvre d'art monumentale représentant un oiseau magistral en métal. Caroline Dugas, aussi surnommée La Fée Couleur, multiplie les distinctions, de son passage au Cégep de Rivière-du-Loup en 2004 jusqu'à sa bourse du Conseil des Arts et lettres du Québec en 2021. Son exposition sera accessible du 16 avril au 10 mai.

La deuxième exposition est l'œuvre de Karine Leblanc de Grande-Rivière. Baptisée « S'écharpiller l'intérieur », l'exposition se distingue par sa technique inusitée qui mise sur l'inconnu du résultat. Ainsi, à travers du débroussaillage textile, l'artiste créée de nouvelles formes et des univers autour de personnages, inspirée par les émotions qui l'habitent. Karine Leblanc allie donc ses talents de marionnettiste et d'artiste du textile dans cette exposition qui entraînera le public dans un univers unique. L'exposition se tiendra du 16 avril au 10 mai.

La troisième exposition est celle de Catherine Beau-Ferron de Cap-au-Renard. Intitulée « Les mondes parallèles », cette exposition mettra en scène les œuvres dessinées de l'artiste inspirées de séances de poses avec des modèles vivants où transpirent l'intimité, la vulnérabilité et la complicité à travers des créations parfois burlesques, parfois délicates. L'exposition se tiendra du 16 avril au 12 mai à l'espace FéminiTHÉ de Centr'Elles.

Finalement, la dernière exposition est « Là où il n'y a ni début ni fin » de Laurie Girard de Grande-Rivière. Cette fois-ci, on propose une autre démarche artistique reposant sur des estampes numériques où se mêlent le virtuel et le traditionnel. L'artiste complète donc une estampe numérique en y ajoutant son coup de crayon afin de créer une œuvre intermatière. Il s'agit d'une incursion dans l'art virtuel et d'un questionnement sur les outils technologiques. L'exposition se tiendra du 2 juin au 18 juillet à la Vieille usine de l'Anse-à-Beaufils.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média