Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

04 mars 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Après un hiver d'une douceur record, un printemps tout aussi doux à prévoir dans l'Est-du-Québec

PRÉVISIONS MÉTÉOROLOGIQUES

Ave St-Jérôme Matane

©Photo Dominique Fortier - Chaleurs Nouvelles

L'hiver dans l'Est-du-Québec a été doux à l'exception de quelques journées isolées où des tempêtes ont fait rage.

Selon MétéoMédia, le printemps gaspésien se vivra tout en douceur, à l'image de l'hiver qui se situe parmi les plus doux de l'histoire de la région.

Le météorologiste, André Monette, confirme que l'hiver qui s'achève a été exceptionnel sur le plan des températures enregistrées. « Depuis que nous compilons des données, soit environ 70 ans, l'hiver 2020-2021 se situe dans le top 3 des hivers les plus doux de l'histoire gaspésienne. Bien que nous n'avons pas eu des grandes variations de température, on a évité les grands froids une bonne partie de la saison, à l'exception des derniers jours qui ont accompagné la tempête. »

Si le météorologiste avait vu juste en prédisant un hiver doux, celui-ci s'attend également à un printemps qui s'inscrira dans la continuité avec des températures, somme toute, aussi clémentes au cours des prochaines semaines. « Plus on se dirige dans l'Est de la Gaspésie, plus les températures seront au-dessus des normales saisonnières alors qu'elles seront davantage dans les normales dans l'Ouest du Bas-Saint-Laurent. »

André Monette met toutefois les Gaspésiens et Bas-Laurentiens qui auraient envie d'enlever les manteaux d'hiver et ranger les pelles puisqu'il pourrait y avoir encore quelques bonnes bordées de neige. « Habituellement, il resterait encore une centaine de centimètres à tomber au sol. N'oublions pas que du temps doux ne signifie pas qu'il n'y aura plus de neige », précise-t-il.

Publicité

Défiler pour continuer

Normalement dans l'Est-du-Québec, du 1er mars au 31 mai, le mercure oscille entre 7 degrés le jour et -4 degrés Celsius la nuit. « Ce qu'on observe, c'est une progression lente mais soutenue de la température qui devrait atteindre 20 degrés d'ici trois mois. On peut aussi s'attendre à ce que la neige fonde un peu plu rapidement cette année », ajoute André Monette.

Finalement, bonne nouvelle pour les vacances à venir alors que les premiers signes météorologiques suggèrent une saison estivale clémente et chaude. Espérons que la situation sanitaire sera alors tout aussi clémente. Mais sur cet enjeu, ni MétéoMédia, ni Fred la marmotte sont en mesure de le confirmer.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média