Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

05 février 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Une première moitié d'hiver exceptionnelle en Gaspésie et au Bas-Saint-Laurent

PRÉVISIONS MÉTÉOROLOGIQUES

Pelle hiver matane

©Photo Dominique Fortier - Chaleurs Nouvelles

Les précipitations de neige ont été nettement en-dessous des normales de saison en décembre et en janvier.

Avec une quantité faible de neige tombée au sol et des températures au-delà des moyennes saisonnières, la première partie de l'hiver 2020-2021 peut être qualifiée d'exceptionnelle en Gaspésie et au Bas-Saint-Laurent.

Alors qu'à peine quelques flocons de neige étaient visibles à Noël, le météorologiste André Monette, de MétéoMédia, parle que les premiers mois d'hiver ont été tout sauf ordinaires.

« L'hiver est très doux depuis le début du mois de décembre. On a même égalé un record de température à Gaspé qui remontait à 2010 alors qu'on avait enregistré des températures moyennes de - 6,1 degrés. C'est donc plus de cinq degrés au-dessus des moyennes saisonnières. Quant à l'autre station située à Mont-Joli, on a presque fracassé un record de 1958 avec - 6,5 contre - 6,2 cette année. »

Quant aux précipitations, si l'on exclut la tempête du début février, on aurait pratiquement pu parler d'un record puisque les deux régions étaient en déficit de 50 cm de neige. « On avait prédit qu'on aurait beaucoup de neige, mais le temps a vraiment été trop doux pour permettre la création de gros systèmes météorologiques pouvant amener des tempêtes importantes », poursuit André Monette.

Publicité

Défiler pour continuer

Pour ce qui est des mois d'hiver restants, on peut s'attendre à des températures beaucoup plus collées sur les normales saisonnières sans tomber dans des froids glaciaux. On aura également quelques chutes de neige, mais on n'entrevoit pas de tempêtes importantes à court terme. « On pourra donc conclure à un hiver qui aura été plus doux qu'à l'habitude. »

Quant à savoir si le printemps sera hâtif cette année, André Monette ne croit pas que l'hiver sera terminé dès le début du mois de mars comme l'a prédit Fred Jr, la marmotte de Val-d'Espoir.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média