Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

03 février 2021

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Une liberté progressive et mesurée pour la Gaspésie

Yv Bonnier-Viger

©CISSS de la Gaspésie

PANDÉMIE. La Gaspésie est en mode « liberté progressive et mesurée » : voilà comment le directeur régional de la santé publique, Dr Yv Bonnier-Viger, résume la situation régionale qui sera d’actualité le 8 février prochain lorsque les assouplissements annoncés par Québec hier quant aux mesures reliées à la COVID-19 entreront en vigueur. Ce dernier appelle d’ailleurs la population à conserver ses bonnes habitudes.

 

La Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, qui ne compte plus aucun cas actif depuis mardi, basculera officiellement en zone orange lundi prochain. Cela signifie notamment que le couvre-feu, jusqu’ici en vigueur de 20h à 5h, sera reporté à 21h30. Si les rassemblements demeurent interdits, plusieurs commerces non essentiels, les restaurants, les musées, les bibliothèques ainsi que les gyms gaspésiens seront à cette date autorisés à reprendre leurs activités.

Le médecin spécialiste en santé publique et médecine préventive salue l’annonce du gouvernement Legault. « C’est un pas dans la bonne direction pour les régions comme la nôtre. La chose pour laquelle j’ai le plus plaidé, c’était un retour au code de couleurs afin que les gens voient qu’on a de l’espoir, que les choses peuvent changer », explique l’expert. Le Bas-Saint-Laurent, la Côte-Nord, l’Abitibi-Témiscamingue, le Saguenay-Lac-Saint-Jean et le Nord-du-Québec vivront la même transition.

S’il est conscient que certains s’attendaient à encore plus de latitude en raison de l’absence de cas actifs chez nous, Dr Bonnier-Viger rappelle que certains pays comme l’Angleterre sont actuellement aux prises avec des variants du coronavirus. Il croit que si la population continue ses efforts pour combattre le virus, d’autres annonces pourraient suivre. D’ici là, la patience est de mise.

 « On va avoir une période d’observation pendant deux ou trois semaines pour voir comment les choses se passent avec ces nouveaux assouplissements. Si on est capables de maintenir la situation actuelle avec presque pas de cas, je pense que ça va nous démontrer qu’on sera capables d’avoir d’autres assouplissements par la suite », mentionne-t-il.

La vigilance toujours de mise

Le directeur régional de la santé publique rappelle qu’il est impératif de demeurer vigilants, de conserver une distance de deux mètres avec les gens qui ne sont pas issus de notre bulle familiale, de porter le masque dans les lieux publics et de se laver les mains fréquemment. « Les autres mesures, par exemple le couvre-feu et les interdictions de rassemblement, sont vraiment-là pour nous aider à respecter ces trois règles de base », ajoute-t-il.

Dr Yv Bonnier-Viger croit par ailleurs que le passage de la Gaspésie d’une zone rouge à une zone orange sera bénéfique pour la santé de la population puisqu’elle permettra, dans le respect des mesures établies, de recouvrir une certaine vie sociale. « Ça devrait améliorer l’état de santé mentale de la majorité des gens », croit-il.

Précisons que certaines activités sportives seront de retour le 8 février; les activités extérieures rassemblant un maximum de huit personnes seront notamment permises. Les salles de spectacles et cinémas pourront pour leur part reprendre leur programmation dès le 26 février.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média