Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

29 janvier 2021

Un nouvel album signé Les Fins Renards

Intitulé « Les amours molles »

Les Fins Renards

©Photo - Geneviève Smith

Le groupe Les Fins Renards est composé de Francis Plourde (à gauche) et de Benoît Gauthier.

MUSIQUE. Les Fins Renards, ce duo de chansonniers qui s’est fait connaître du public grâce à ses reprises festives, a parcouru beaucoup de chemin depuis ses débuts, il y a neuf ans. Les deux artistes, désormais auteurs-compositeurs-interprètes, continuent d’aller plus loin. Ils se sont en effet offert une plus grande liberté avec « Les amours molles », leur deuxième album disponible dès aujourd'hui, 29 janvier.

 

Après un premier album de leur cru intitulé « Dedans, dehors » et lancé en 2017, Francis Plourde (guitare et voix) et son complice Benoît Gauthier (contrebasse et voix) persistent et signent. Forts du succès récolté par leurs compositions sur les radios satellites et conventionnelles, ils ont choisi de se concentrer exclusivement sur leurs propres créations.

« On a joué un peu "all in", dans le sens que du moment où on a débuté la composition, on n’a plus jamais fait de shows de reprises, même si on avait de la demande. On a décidé de s’investir là-dedans et de le faire à 100 %. On ne voulait pas non plus mélanger les gens », explique d’emblée M. Gauthier.

Majoritairement enregistrées au cours de la dernière année, les 12 pièces à saveur country folk americana figurant sur « Les amours molles » ont été enregistrées dans le plus grand des plaisirs dans les studios de La Vieille Usine de l’Anse-à-Beaufils, aux côtés de Martin Hogan. « Des enregistrements comme celui-là, on en prendrait n’importe quand! À la limite, c’était presque comme dans les films. […] Il y avait une fébrilité trippante, personne pour gâcher le party ou nous ramener à l’ordre. Cette liberté-là, on l’avait et on l’a vraiment appréciée. Je pense que ça transparaît dans le produit final », ajoute le musicien et chanteur.

Un peu plus loin

Le contrebassiste l’admet d’emblée : « Dedans, dehors » avait été conçu de façon plutôt minimaliste afin de pouvoir être entièrement reproduit sur scène par les deux membres du groupe. Pour leur deuxième album, les deux complices résidant respectivement à Caplan et Bonaventure ont choisi d’aller plus loin, d’abord au niveau des arrangements. « Quand on est rentrés en studio, on savait déjà qu’on voulait quelque chose de plus étoffé […]», explique Benoît Gauthier. Des cuivres ont notamment été ajoutés à trois des chansons du deuxième album. Des musiciens, Pat Dugas (batterie) et Dominic Potvin (guitare) se sont également joints à l’aventure.

Les Gaspésiens ont également poussé l’écriture des paroles des chansons, à laquelle ils mettent tous deux leur grain de sel, à un deuxième niveau. « Avec "Les amours molles", on s’en est permis un peu plus, en rentrant davantage dans les critiques sociales», ajoute M. Gauthier. Celui-ci cite notamment, en exemple, la pièce « J’ai peur Daniel », qui porte sur la cimenterie de Port-Daniel.

Un « lancement » particulier

Privés de la possibilité de tenir un lancement régulier en raison de la pandémie de COVID-19, Les Fins Renards ont choisi d’aller à la rencontre de leurs fans de façon ludique. Tout juste avant les Fêtes, ils ont traversé la Gaspésie en voiture afin de « lancer » leur CD à ceux et celles qui l’avaient précommandé ainsi qu’aux stations de radio de la péninsule. L’initiative, découlant d’une simple blague, a permis de distribuer une soixantaine de copies. Une courte vidéo présentant ce « lancement » pour le moins singulier a d’ailleurs été produite. « On aime faire les choses à notre façon et être créatifs. La musique nous permet ça et on essaie des choses un peu éclatées, parfois », admet Benoît Gauthier en riant.

Les Fins Renards espèrent désormais que « Les amours molles » fera l’objet d’un bel accueil, notamment dans les stations radiophoniques et satellites. « S’il marche autant que le premier, moi, je vais être super content », lance M. Gauthier.

L’album est disponible en CD via Les Fins Renards et dès aujourd'hui sur les plateformes numériques. Pour plus d’information, visitez le www.lesfinsrenards.com ou la page Facebook Les Fins Renards.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média