Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

07 janvier 2021

Le Février festif garde le cap malgré le confinement

Coureur hiver

©Photo offerte par Bouge pour que ça bouge

FESTIVITÉS. Avec l’annonce d’un reconfinement généralisé jusqu’au 8 février au Québec, l’organisme Bouge pour que ça bouge, maître d’œuvre du tout nouveau Février festif de Carleton-sur-Mer, aurait sans doute pu jeter la serviette. Les organisateurs ont plutôt choisi de revoir leurs plans afin que l’événement sportif puisse quand même avoir lieu.

 

Les quatre semaines d'activités extérieures avaient été élaborées avec l’accompagnement de la Santé publique régionale et pensées pour répondre aux normes sanitaires découlant d’une zone orange. Les mesures restrictives annoncées par le gouvernement Legault hier ont forcé les instigateurs à se réunir et à prendre position. « Ça n’annule absolument pas l’événement. C’est le message assez clair que l’on veut envoyer aujourd’hui non seulement à la population, mais également à nos partenaires, auprès de qui on s’est engagés au cours des dernières semaines », confirme le coordonnateur du Février festif, Jean-Simon Landry.

Plusieurs activités prévues entre le 1er et le 8 février pourront tout de même avoir lieu, mais de façon virtuelle. Par exemple, les familles du secteur pourront prendre part, à partir de leurs résidences respectives, à un concours de fabrication de forts ainsi qu’à une compétition de bonshommes de neige. Les organisateurs, qui se croisent les doigts pour que le déconfinement soit ensuite autorisé, songent également à étirer le calendrier de l’événement sur la première semaine de mars, qui coïncide avec la relâche scolaire des écoliers. « Les prochains jours, on va les prendre pour retravailler notre programmation, mais avec la ferme intention que l’événement se tienne, entre guillemets, comme si rien n’était, à compter du moment où l’on aura le droit de le faire », ajoute M. Landry.

Du soccer nocturne, des randonnées en raquettes et en ski de fond, du cinéma en plein air ainsi que des soirées de conte sont notamment à l’horaire; le but visé est évidemment de faire bouger la population et de promouvoir les saines habitudes de vie.

Et le Grand Galop?

Le Grand Galop, un marathon hivernal d’endurance auquel des sportifs de la région se sont déjà inscrits, est prévu le 27 février; il s’agit en quelque sorte de l’activité phare de la programmation. Puisque celui-ci aura lieu trois semaines après la date de déconfinement prévue par Québec, Bouge pour que ça bouge est confiant de pouvoir le tenir. L’organisation produira d’ailleurs, au cours des prochaines semaines, du matériel promotionnel afin de relancer les athlètes et leur promulguer des conseils afin de bien se préparer à déployer un tel effort physique. Les personnes intéressées peuvent toujours s’inscrire à cette compétition, moyennant 40 $, avant le 10 janvier à 23h59. Après cette date, le coût de participation sera plutôt fixé à 50 $.

La programmation complète et tous les détails du Février festif, dont le budget total avoisine les 50 000 $, sont disponibles sur la page Facebook du même nom. Rappelons que les participants devront s’inscrire préalablement aux activités, pour la plupart accessibles gratuitement.

Êtes-vous satisfaits du résultat des élections fédérales de lundi dernier?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média