Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

18 décembre 2020

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Lettre du Dr Bonnier-Viger aux Gaspésiens à l'approche des Fêtes

Yv Bonnier-Viger

©CISSS de la Gaspésie

Yv Bonnier-Viger.

Une lettre signée par le directeur régional de Santé publique, le Dr Yv Bonnier-Viger.

Bonjour,

L’année dernière, je remplissais d’étoiles les yeux de mes petits-enfants, médusés par le Père Noël venu en personne leur donner un petit cadeau. La fête familiale, qui s’étendait sur quelques jours, réunissait une bonne soixantaine de personnes. Cette année, Maman Noël et moi serons seuls à la maison. Nous saluerons les enfants, les petits-enfants, les frères et les soeurs, les neveux et les nièces et toutes les amies derrière notre petit écran d’ordinateur…

L’année 2020 a été difficile pour nous toutes [NDLR : le féminin est utilisé à titre épicène dans ce texte] en Gaspésie et aux Îles, au Québec et sur toute notre planète. Nous avons dû faire preuve de flexibilité, de patience et de résilience pour affronter la tempête virale. Plusieurs d’entre nous ont perdu des proches et ont vu une partie importante de leur année être affectée par le virus ou les mesures mises en place pour protéger nos communautés.

Publicité

Défiler pour continuer

Les dernières semaines ont également été pleines d’incertitudes. Le gouvernement a tenté de nous donner un petit peu d’air pour respirer pendant les fêtes, mais la propagation de la maladie nous en a malheureusement empêché. Je comprends, nous sommes frustrées devant cette situation. Nous faisons toutes notre possible devant cette crise qui paralyse notre monde. Il est normal d’être fatiguée, inquiète, déprimée ou même en colère. Nous avons hâte que la bataille se termine.

Heureusement, nous avons maintenant un premier vaccin. D’autres nous arriveront bientôt, pas assez vite à notre goût. En nous faisant vacciner nous pouvons commencer à mieux protéger nos populations les plus vulnérables et à diminuer les hospitalisations et les décès. Si tout se déroule comme prévu, les fêtes de l’an prochain seront comme celles de l’année dernière…

Mais il nous faut continuer d’être vigilantes. Le temps des Fêtes est une période de l’année où les maladies infectieuses se répandent toujours. Année après année, la grippe et la gastro s’invitent à nos réunions de famille et contribuent à engorger les urgences pour les semaines qui suivent. Cette année, c’est la COVID qui pourrait
s’inviter et causer de nouvelles éclosions dans la région, amenant souffrances et parfois deuils chez nous.

C’est pourquoi je nous invite à la prudence. Il est important de respecter les nouvelles mesures mises en place, elles servent à protéger notre santé, mais également à faciliter un retour à la normale après le temps des fêtes. Nous avons présentement le contrôle de la COVID dans la région. Nous devons tout faire pour limiter la transmission du virus pendant les fêtes. Nous avons du pouvoir sur ce virus. En portant un masque à l’intérieur et en gardant une distance de 2 mètres quand on rencontre des personnes qui ne vivent pas à la même adresse que nous, en nous lavant les mains souvent et en restant à la maison quand on a des symptômes, on met le virus en échec.

En nous rassemblant à l’extérieur et en limitant nos contacts pour cette courte période de 3 semaines, nous
permettrons que la situation reste bonne dans la région. Nous permettrons ainsi à plusieurs Pères et Mères Noël de réjouir encore les petits l’année prochaine.

Joyeuses Fêtes !

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média