Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

10 décembre 2020

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Votorantim met la main sur 83% de Ciment McInnis

PORT-DANIEL-GASCONS

Ciment McInnis

©Jean-Philippe Thibault

La cimenterie de Port-Daniel-Gascons.

Ciment McInnis et la société St. Marys Cement - une filiale de la brésilienne Votorantim - viennent d’annoncer qu’elles combineront leurs actifs en vue de créer une entité conjointe.

La société Votorantim Cimentos International - sixième producteur de ciment le plus important du monde - détiendra 83 % des actions de la coentreprise. La Caisse de dépôt et placement du Québec en détiendra 17 %. Les deux parties transféreront leurs actifs nord-américains respectifs à l’entité combinée. Ceux de Votorantim comprennent principalement des usines de ciment situées à Bowmanville et à St. Marys, en Ontario, et des usines situées à Detroit et à Charlevoix, au Michigan, ainsi qu’à Dixon, en Illinois, en plus de son vaste réseau de distribution principalement implanté dans la région des Grands Lacs. Votorantim dispose d’une capacité installée en matière de ciment de 52,8 millions de tonnes dans le monde. L’usine de Port-Daniel–Gascons offre une capacité annuelle de 2,2 millions de tonnes et est la première construite pour desservir l’Est du Canada, le nord-est des États-Unis ainsi que la région des Grands Lacs depuis plus de 50 ans.

Parmi les actifs de Ciment McInnis figurent évidemment l’usine de Port-Daniel–Gascons, mais aussi tous ses terminaux situés au Québec, en Ontario, au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse et dans la région du nord-est des États-Unis, en plus de ses opérations maritimes. « La création de cette entité combinée nous permet d’établir un partenariat avec un joueur de calibre mondial doté d’une présence établie – ainsi qu’un solide bilan en matière de rentabilité – en Amérique du Nord en vue d’assurer l’exploitation de l’usine de Ciment McInnis à Port-Daniel–Gascons, l’une des installations les plus modernes et les plus efficientes dans la région, explique Kim Thomassin, première vice-présidente et cheffe des Placements au Québec et de l’Investissement durable de la Caisse de dépôt et placement du Québec. Ce partenariat permettra à l’usine de Port-Daniel–Gascons de tirer parti de l’expertise en matière de production, de distribution et d’exploitation de Votorantim Cimentos pour développer les principaux marchés, particulièrement dans l’Est du Canada, dans la région des Grands Lacs ainsi que le long de la côte nord-est des États-Unis, afin de combler la demande croissante en ciment. »

Engagement envers Port-Daniel-Gascons

 

Dans leur annonce d’aujourd’hui, autant Votorantim que Ciment McInnis se sont engagées à maintenir les emplois et les installations de l’usine de Port-Daniel–Gascons au minimum jusqu’en 2029. Les deux parties disent ensuite vouloir déployer des initiatives à l’usine de Port-Daniel-Gascons qui viseront la réduction de l’empreinte carbone de l’industrie cimentière, en plus de travailler étroitement avec les meilleurs experts et les intervenants locaux afin de veiller à ce que la région bénéficie de ces activités.

Entre 1990 et 2019, Votorantim a réduit ses émissions de CO2 par tonne de ciment de 23 %. Sa visée est d’atteindre la neutralité carbone dans le domaine du ciment d’ici 2050. La présence de Votorantim en Amérique du Nord remonte à 2001, lorsqu’elle a fait l’acquisition de la société St. Marys Cement, Cette dernière dessert actuellement des clients canadiens et américains dans la région des Grands Lacs. Pourvue d’une capacité de production de 5,2 millions de tonnes, St. Marys Cement a participé à des projets historiques tels que la Tour CN, le Roy Thomson Hall et le Maple Leaf Gardens.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média