Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

04 novembre 2020

La Distillerie des Marigots présente son tout premier produit

Récif gin

©Photo : Gracieuseté de Motus Vidéo

Voici de quoi aura le gin de bord de mer Récif.

AFFAIRES. La nouvelle Distillerie des Marigots de Caplan a présenté le fruit de son travail sur les médias sociaux, en début de semaine : « un gin de bord de mer » baptisé Récif qui devrait être vendu dans leurs nouvelles installations dès la fin de novembre.

 

Les copropriétaires de la toute nouvelle entreprise, Laurie-Anne Cloutier et Joseph St-Denis Boulanger, ont dû, en raison de la pandémie, se résoudre à présenter leur tout premier spiritueux de façon virtuelle; quelque 320 personnes ont néanmoins assisté à ce lancement fort attendu.

Au moment d’écrire ces lignes, l’alambic charentais de 500 litres, clé de voûte des opérations à venir de la distillerie, n’était toujours pas fonctionnel en raison de différents délais et embûches découlant notamment de la pandémie. Qu’à cela ne tienne : en attendant que les futures installations puissent être enfin utilisées, les distillateurs ont choisi d’opter temporairement pour un instrument portugais de 75 litres afin de pouvoir débuter la confection du Récif. Celle-ci a d’ailleurs pris son envol au début du mois d’octobre.

Le résultat final aura définitivement des notes gaspésiennes, puisqu’il est concocté à base de 14 aromates indigènes que l’on retrouve localement. Ceux-ci ont d’ailleurs été minutieusement étudiés et sélectionnés. En plus des ingrédients que l’on retrouve généralement dans le gin (baie de genévrier, racine d’angélique et graine de coriandre), le spiritueux comprend également des aromates beaucoup moins traditionnels, par exemple la fleur d’armoise, le bourgeon de peuplier baumier, le polypore confluent et de brebis et la feuille de mélisse. « Tous ces ingrédients sont sauvages et issus d’une cueillette responsable, à l’exception de deux, cultivés localement : la graine de coriandre et la feuille de mélisse », précise le maître distillateur Joseph St-Denis Boulanger.

Publicité

Défiler pour continuer

Ceux et celles qui en feront la dégustation peuvent ainsi s’attendre à un goût sortant des sentiers battus. « Le Récif présente d’entrée de jeu des arômes de miel foncé avec une rondeur parfumée et des accents terreux évoluant vers des notes d’agrumes et de fleurs sauvages, laissant ensuite place à une longue finale épicée », indique le Caplinot.

Le gin Récif ayant déjà été approuvé par la Société des alcools du Québec (SAQ), les premières commandes partiront de Caplan dès le début de décembre. Si tout se déroule tel qu’espéré, les premières bouteilles pourraient se retrouver sur les tablettes des succursales dès le début de l’année 2021.

Êtes-vous satisfaits du résultat des élections fédérales de lundi dernier?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média