Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

26 octobre 2020

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Des membres de la communauté de Listuguj bloquent le rail

Éric Dubé

©Photo Chaleurs Nouvelles-Roxanne Langlois

Le président de la SCFG, Éric Dubé.

TRANSPORT FERROVIAIRE. Près de 8 mois après la levée d’un premier blocus qui avait été maintenu pendant 25 jours, des membres de la communauté autochtone de Listuguj bloquent une nouvelle fois la voie ferrée sur leur territoire.

 

Cette fois, ils manifesteraient en support avec les pêcheurs micmacs de la Nouvelle-Écosse, actuellement en conflit avec des pêcheurs non-autochtones en ce qui a trait à la pêche de subsistance d’automne.

Le président de la Société de chemin de fer de la Gaspésie (SCFG), Éric Dubé, a été informé par un représentant des médias ce matin que le rail était obstrué. Comme le prévoit le protocole, l’organisme a dépêché un employé sur place pour prendre acte de la situation. À ce moment, une dame et un jeune enfant étaient assis sur les rails. Un peu plus tard, quatre personnes se sont attroupées sur la voie ferrée. On ignorait s’ils étaient encore sur place au moment d’écrire ces mots; on sait néanmoins que le rail a été occupé toute la journée.

Après les événements de l’hiver qui ont privé la SCFG d’importants revenus, Éric Dubé admet que la Gaspésie « n’a pas besoin de ça ». « En février, il n’y avait que ça. Là, en ce moment, on est en plus en pleine pandémie », souligne-t-il au Chaleurs Nouvelles.

Publicité

Défiler pour continuer

La SCFG ignore pour l’instant les intentions des personnes sur place; l’organisation a néanmoins saisi le conseil des ministres de la situation et communiqué avec le gouvernement micmac. « Le conseil de bande de Listuguj n’a pas l’air au courant de la situation. C’est nous qui l’a informé de ça ce matin », précise le président.

Ce dernier espère que la situation ne prendra pas l’ampleur de celle vécue l’hiver dernier. Rappelons que pendant presqu’un mois, des membres de la communauté autochtone avait paralysé le transport ferroviaire en soutien aux chefs héréditaires de la communauté autochtone Wet'suwet'en de la Colombie-Britannique. Ceux-ci s’opposaient au projet de gazoduc Coastal GasLink prévu sur leurs terres ancestrales.

Pour l’instant, aucun convoi n’a dû être annulé, celui prévu tôt ce matin ayant eu le temps d’atteindre Matapédia avant que la voie ne soit bloquée. La SCFG étudiera la situation demain et pourrait suspendre ses activités.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média