Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

01 octobre 2020

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Les artisans et artistes locaux en quête d’une nouvelle Héronnière

Plus de 33 000 $ en argent et services déjà amassés

Héronnière Carleton

©Photo Chaleurs Nouvelles - Roxanne Langlois

La Héronnière, située en face du concessionnaire Armand Automobiles, est en activité depuis 46 ans.

ARTISANAT. Des membres de la coopérative La Héronnière, à Carleton-sur-Mer, s’activent actuellement à amasser une somme de 135 000 $  via une vaste campagne de financement: ils espèrent, grâce à cette somme, pouvoir faire construire un tout nouveau bâtiment dévolu à la mise en marché d’œuvres produites chez nous. Celui-ci pourrait d’ailleurs être la première étape d’un nouveau hameau commercial situé sur la promenade des Acadiens.

Voilà 46 ans que la coopérative qui compte actuellement une quarantaine de membres est en activité dans le petit bâtiment aménagé sur un terrain appartenant à Armand Automobiles. Peintures, sculptures, tricots, tissages et vitraux : on vend des créations de toutes sortes depuis belle lurette dans ce petit bâtiment désormais peint en jaune.

Or, les responsables de la coopérative ont appris, l’an dernier, l’intention du concessionnaire situé en face de récupérer son lot pour mener à bien ses propres activités commerciales. Si un simple déménagement de la bâtisse a d’abord été envisagé, la facture frôlant les 70 000 $ a finalement dissuadé les responsables. L’idée d’un endroit plus vaste et plus moderne, qui inclura notamment un atelier permettant l’échange de connaissances, s’est finalement imposée.

« Ce sera un mal pour un bien, parce qu’on va être très bien situés. On avait une bâtisse désuète qui n’était pas tellement grande et qui n’était pas très bien isolée. Au lieu d’ouvrir seulement trois mois par année, on devrait pouvoir le faire pendant six mois », se réjouit Michelle Paquet-Rivière, présidente de la coopérative.

Objectif : 135 000 $

Une campagne de financement a été lancée le 15 juillet dernier afin de construire un tout nouveau bâtiment; les entreprises locales sont notamment sollicitées. Bien qu’il soit ardu de mener à bien des activités-bénéfices dans un contexte de pandémie, Mme Paquet-Rivière est confiante que l’objectif de 135 000 $ sera atteint. « C’est certain qu’on n’abandonnera pas, on en a déjà tellement de fait! Les marchands embarquent beaucoup et on a une belle coopération de leur part », se réjouit-elle. Au moment d’écrire ces lignes, le comité, qui compte également aller à la recherche de subventions, avait déjà amassé plus de 33 000 $ en argent et en services.

Le lieu, généralement ouvert grâce à l’implication de bénévoles dont plusieurs sont âgés, a été fermé cet été en raison de la crise sanitaire. Or, il s’agit d’un endroit qu’il importe de sauvegarder, défend sa présidente: « Il y a des gens qui ont fait beaucoup d’efforts pour que ce lieu-là existe. En plus, nos artisans et nos artistes en ont besoin pour obtenir une certaine visibilité. […] C’est un besoin pour eux de créer, mais s’ils ne peuvent pas vendre leurs créations, ils ne pourront plus le faire ».

Hameau commercial Carleton

©Photo Chaleurs Nouvelles - Roxanne Langlois

e hameau commercial prévu verrait le jour sur ce terrain, situé à l’est de la Brûlerie du Quai. L’ancienne station de pompage, inutilisée, serait démolie. Quant à celle actuellement en opérations, son apparence serait modifiée afin de davantage s’harmonis

Cette dernière souhaite que la construction se fasse assez rapidement pour que les lieux accueillent de nouveau ses clients l’été prochain dans sa future localisation. Les personnes intéressées à en apprendre davantage concernant la campagne de financement peuvent consulter la page Facebook baptisée « Sauvons La Héronnière Carleton-sur-mer ».

Développement d’un hameau commercial

Des discussions ont déjà eu lieu entre les responsables de La Héronnière et la Ville de Carleton-sur-Mer quant à la possibilité d’aménager le futur bâtiment à l’entrée ouest de la promenade des Acadiens. Un terrain appartenant à la municipalité, situé tout juste à côté de la Brûlerie du Quai, est en effet pressenti pour l’implantation d’un nouveau hameau commercial, prévu dans une phase ultérieure de développement du secteur du quai. Trois bâtiments sont dans les cartons.

« Est-ce que c’est la Ville qui serait propriétaire des bâtiments avec un bail emphytéotique ou alors les organismes eux-mêmes? On en est à définir ça. Ça pourrait être du privé ou des organismes. L’idée, c’est de créer des boutiques et des petits éléments le fun et différents des commerces que l’on a sur le territoire. On veut éviter de concurrencer une offre qui est déjà là », explique le maire de Carleton-sur-Mer, Mathieu Lapointe.

Aucun échéancier n’a encore été rendu public en lien avec l’aménagement de ces nouvelles adresses. Vue la demande de La Héronnière, l’administration municipale a néanmoins accéléré sa réflexion en la matière; elle travaille actuellement de concert avec un architecte. « Ce que l’on fait en ce moment, c’est définir le type de bâtiments que l’on veut là et leur style », ajoute l’élu. Selon le premier magistrat, une autre organisation, dont il n’a pas précisé l’identité, a déjà été approchée en vue de l’implantation de ce hameau commercial.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média