Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 juillet 2020

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Plus de 260 000$ pour l’égalité des genres en Gaspésie

able de concertation des groupes de femmes de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine

Diane Lebouthillier

©Jean-Philippe Thibault - Chaleurs Nouvelles

La ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier.

Diane Lebouthillier a annoncé lundi un investissement total de 400 687 $ pour trois projets dans les régions du Bas-Saint-Laurent et de Gaspésie-Les-Îles.

La part du lion revient à la Table de concertation des groupes de femmes de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine à Escuminac qui a reçu 261 896 $ pour améliorer sa capacité de planification stratégique, accroître sa capacité de défense des droits et de mobilisation et développer de nouveaux outils de gestion. Les Centre-Femmes de Trois-Pistoles et Rivière-du-Loup se partagent la balance.

Ces organismes figurent parmi les quelque 250 organismes de femmes et organismes autochtones au service des femmes au Canada choisis pour recevoir un financement de Femmes et Égalité des genres Canada, avec à la clef 100 millions de dollars sur cinq ans pour favoriser la viabilité et la pérennité du mouvement des femmes d’un bout à l’autre du pays.

« La Table de concertation des groupes de femmes de la Gaspésie et des Îles‑de‑la‑Madeleine mène de nombreuses activités pour défendre le bien-être des femmes et répondre aux grands enjeux qui les touchent dans notre région. Nous sommes reconnaissantes pour ce financement du gouvernement fédéral, car il contribue à assurer la continuité de ces importantes activités », explique Mireille Chartrand, coordonnatrice
de la Table.

Publicité

Défiler pour continuer

Dans son annonce officielle, Ottawa a souligné que la vie quotidienne des organismes à but non lucratif et non gouvernementaux, y compris les organismes de soutien aux femmes, a été particulièrement ébranlée avec la pandémie de la COVID-19, ce qui a ajouté une pression supplémentaire sur leurs ressources déjà limitées et précieuses. « Le gouvernement du Canada est déterminé à continuer de les soutenir le mieux possible. Les organismes de soutien aux femmes fournissent des services cruciaux à nos collectivités : ils aident les femmes et les filles à atteindre la sécurité financière, à échapper à la violence et à participer pleinement à tous les aspects de notre économie et de notre société. Pourtant, pendant beaucoup trop longtemps, ces organismes ont été sous-financés, sous-estimés et affaiblis. »

Table de concertation des groupes de femmes de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine

Agit politiquement pour que les droits et les intérêts des femmes soient concrètement respectés dans divers domaines comme la santé, l'éducation, le développement social et économique de la région. L’action est non partisane.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média