Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

07 juillet 2020

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Les employés d’Unipêche maintenant syndiqués

PASPÉBIAC

Unipêche Unifor

©Photo Archives

L’an dernier, des membres d’Unifor avaient marché 80 km entre les usines de Grande-Rivière à Paspébiac en opposition à la fermeture des Crustacés de Gaspé.

Les 125 travailleurs de l’usine de transformation Unipêche M.D.M. sont maintenant syndiqués.

C’est ce qu’a annoncé le syndicat Unifor lundi, qui se réjouissait de voir l’accréditation être prononcée par le Tribunal administratif. Dans les prochaines semaines, le processus de négociation avec l’employeur s’entamera pour cette nouvelle accréditation. « Nous sommes fiers de pouvoir compter ces nouveaux membres parmi nous. Nous allons participer à la conservation de ces emplois en région et travaillerons d’arrache-pied afin que les profits de l’exploitation de cette ressource extraordinaire soient redistribués de manière équitable dans la région. Les travailleuses et les travailleurs gaspésiens du secteur des pêches méritent des conditions de travail qui reflètent la qualité de leur engagement », a expliqué via communiqué Renaud Gagné, directeur québécois d’Unifor.

L’usine de Paspébiac est la plus grande du groupe et s’apprêtait à être complètement modernisée avant que n’arrive la COVID-19.  En début d’année, la direction expliquait à Radio-Canada qu’elle en était à terminer les plans et devis et que la nouvelle usine pourrait fonctionner à l’année, si besoin est. Le projet était alors évalué à 27 millions de dollars pour des travaux de 12 à 18 mois.

Rappelons qu’il s’agit d’ailleurs d’une première accréditation pour l’usine de Paspébiac. Les nouveaux membres rejoignent leurs confrères des Crustacés de Gaspé (Grande-Rivière) qui se sont syndiqués en 2019. L’an dernier, cette usine avait été fermée pour la saison en plein processus de négociation d’une première convention collective. Les parties patronale et syndicale avaient finalement réussi à s’entendre sur un premier contrat de travail et un engagement à rouvrir cette année.

Publicité

Défiler pour continuer

Après la négociation d’une première convention collective aux Crustacés de Gaspé, des augmentations salariales substantielles et le salaire minimum de 15$ de l’heure à partir de janvier 2021 avaient notamment été obtenus.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média