Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

05 mai 2020

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Arrêté à 200 km/h à Port-Daniel parce qu’il s’est lui-même filmé

FAITS DIVERS

SQ police

©Archives - Chaleurs Nouvelles

Un homme de 23 ans de Port-Daniel-Gascons a appris à ses dépens que rouler à plus de 200 km/h et partager ses « exploits » sur les réseaux sociaux n’était pas l’idée du siècle.

Après avoir reçu des informations à l’effet qu’une telle vidéo circulait sur les réseaux sociaux et après avoir fait enquête, les policiers du poste MRC du Rocher-Percé ont rapidement pu remonter à la source et arrêté le jeune homme pour conduite dangereuse, lui qui circulait sur la route 132 dans une zone de 90 km/h. « Il s’est filmé, sur les réseaux sociaux des gens ont vu ça et nous ont appelé, on a fait enquête et on a pu retracer l’individu. On fait des enquêtes au niveau informatique qui sont pas mal plus complexes que ça. De rouler à au moins 200 km/h, dans une côte de surcroît, c’est extrêmement dangereux comme comportement », explique le porte-parole de la SQ, Claude Doiron

Suivant son arrestation, l'homme a été remis en liberté un peu plus tard par promesse de comparaître en attendant sa comparution devant le tribunal prévu en août prochain. Le véhicule qu'il conduisait a été saisi en tant que bien infractionnel. D'ici son retour devant le tribunal, il devra se soumettre à plusieurs conditions dont l'interdiction de conduire tous véhicules moteurs et celle d'accéder à des médias sociaux.

L’histoire n’est pas sans rappeler celle d’un jeune homme de 17 ans de Chandler en octobre 2019 qui s’était lui aussi filmé en train de conduire son véhicule, cette fois à 180 km/h dans une zone de 50 km/h. La Sûreté du Québec rappelle d’ailleurs que leurs effectifs ne sont pas tous déployés dans le cadre des activités entourant la COVID-19 et que la surveillance routière continue de faire partie de leurs opérations quotidiennes. « Ce n’est pas la première fois dans les derniers jours qu’on procède à une arrestation pour grand excès de vitesse. C’est arrivé récemment à Rimouski. Ce sont des comportements qui mettent la vie des citoyens en danger. Il faut que les gens comprennent que les policiers ne sont pas tous affectés à la COVID-19 et notre priorité demeure la sécurité des citoyens et demeurent très présents sur le réseau routier pour des opérations de contrôle de vitesse », conclut Claude Doiron.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média