Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

22 avril 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Les élus souhaitent limiter les déplacements entre la Haute-Gaspésie et la Baie-des-Chaleurs

COVID-19

Route 299

©Photo Dominique Fortier - Chaleurs Nouvelles

La route 299 est le principal lien entre la Haute-Gaspésie et la Baie-des-Chaleurs.

Alors que la majorité des cas d'infections à la Covid-19 dans la région proviennent de New Richmond et Maria, les élus de la Haute-Gaspésie soutiennent toujours que les déplacements entre le nord et le sud de la péninsule sont à proscrire.

En date du 21 avril, 138 cas étaient recensés dont 101 dans la Baie-des-Chaleurs, là où l'on retrouve les foyers d'éclosion du Manoir du Havre, du CHSLD de Maria et des IGA de New Richmond de Paspébiac. 22 cas sont situés dans la MRC du Rocher-Percé et neuf aux Îles-de-la-Madeleine, ce qui signifie que la Haute-Gaspésie et la Côte-de-Gaspé comptent, à deux, six cas au total.

Ces statistiques favorables à la MRC de la Haute-Gaspésie poussent les élus locaux à se questionner sur la pertinence de limiter les déplacements par la route 299. « Avec la situation qui sévit aux IGA de New Richmond et Paspébiac, c'est un sujet qui revient à l'ordre du jour, confirme le maire de Sainte-Anne-des-Monts, Simon Deschênes. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que j'en parle au Dr Yv Bonnier-Viger mais le discours actuellement penche davantage vers une réouverture graduelle des régions que l'implantation de nouveaux points de contrôle. »

Quant au directeur de la Santé publique de la Gaspésie, Dr Yv Bonnier-Viger, il est d'avis que la majorité des cas sont en lien avec des foyers d'éclosion isolés. « Si on enlève les cas au Manoir du Havre, nous sommes quand même dans une situation favorable. Il serait difficile de justifier un nouveau point de contrôle alors qu'on parle davantage de déconfinement au niveau national. »

Publicité

Défiler pour continuer

Le maire Simon Deschênes dit comprendre la position du Dr Bonnier-Viger mais affirme du même souffle que si une explosion des cas liés aux IGA de la Baie-des-Chaleurs devait se concrétiser, il mettra davantage de pression pour contrôler, et surtout limiter, les déplacements par la route 299. « Il faut rappeler aux gens que le gouvernement demande d'éviter tous les déplacements non-essentiels entre les régions, mais aussi entre les villes. Pour l'instant, la situation est à notre avantage. Tout ce que je souhaite, c'est que ça reste ainsi. »

Quant au préfet de la Haute-Gaspésie, Allen Cormier, il rappelle qu'une résolution avait déjà été adoptée par l'ensemble des maires de la MRC pour exiger un point de contrôle sur la route 299. « Nous ne faisons pas de nouvelle demande mais nous demeurons aux aguets. »

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média