Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

19 mars 2020

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Culture Gaspésie veut connaître les impacts de la crise

Covid-19

Micro Spectacle Scène

©Photo pixabay.com

CD Spectacles a fermé ses portes jusqu’à nouvel ordre alors que chez Sapinart, toutes les activités sont au moins suspendues jusqu’à la mi-avril.

Le domaine des arts a été l’un des premiers touché par les mesures de confinement pour éviter la propagation du Covid-19.

Dès l’annonce d’interdiction des rassemblements de 250 personnes et plus, plusieurs artistes ont dû tirer un trait sur leur tournée. Et ce n’était que le début de l’effet domino, les mesures d’isolation se resserrant de jour en jour. Le Réseau des Organisateurs de Spectacles de l’Est du Québec (ROSEQ) a par exemple suspendu tous ses spectacles jusqu’au 14 avril. Plus localement, CD Spectacles à Gaspé a fermé ses portes jusqu’à nouvel ordre alors que chez Sapinart à Chandler, tout comme au ROSEQ, toutes les activités sont au moins suspendues jusqu’à la mi-avril. Une situation qui évidemment fait mal autant pour les artisans devant que derrière le rideau.

Bien que le gouvernement se veuille rassurant et promette des mesures concrètes pour soutenir les organismes et les artistes, Culture Gaspésie veut dresser un portrait le plus précis possible de la situation, histoire de bien documenter les répercussions pour tout un chacun.  L’organisation fait actuellement circuler un sondage parmi ses membres pour tenter de documenter les impacts des directives gouvernementales sur son territoire.

« Le secteur culturel est vraiment touché par la crise actuelle et ç’a un gros impact, explique la directrice générale de Culture Gaspésie, Céline Breton. Les diffuseurs de spectacles doivent rembourser massivement les billets par exemple, ce qui entraîne un problème de liquidités et ce n’était évidemment pas prévu. À court terme, des contrats sont annulés et si ça perdure d’autres contrats ne seront pas signés. Ça va faire de longues périodes sans revenus pour les artistes. Les organismes qui sont subventionnés vont probablement continuer de l’être, tout comme les artistes, mais ceux qui ne le sont pas, et il y en a vraiment beaucoup, eux seront plus orphelins et il va falloir les représenter [...] Les festivals sont tous sur le qui-vive et ça risque d’avoir de grosses répercussions. Des mesures d’urgence sont mises en place, mais on voulait s’assurer d’avoir un portrait des répercussions régionales afin de d’assurer que les mesures mises en place vont vraiment répondre aux besoins de la région. »

À noter que le sondage sera mené aussi longtemps que la crise perdurera, histoire de faire une mise au point hebdomadaire. Céline Breton rappelle en terminant que l’équipe de Culture Gaspésie demeure disponible pour desservir ses membres à info@culturegaspesie.ca ou par téléphone au 1 800 820-0883.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média