Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

18 février 2020

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Barrage du rail à Listuguj : la SCFG espère toujours un règlement rapide

pales d'éoliennes

©Photo Chaleurs Nouvelles - Roxanne Langlois

Pas moins de 72 wagons transportant 48 pales d'éoliennes produites chez LM Wind Power de Gaspé devaient quitter la Gaspésie en direction du Texas samedi dernier. Les immenses pièces sont toujours entreposées sur le chemin de fer à New Richmond en attente de la levée de la barricade en place à Listuguj.

TRANSPORT. Alors que des membres de la communauté de Listuguj bloquent le rail gaspésien pour une neuvième journée consécutive en soutien aux chefs héréditaires des Wet'suwet'en de la Colombie-Britannique, la Société de chemin de fer de la Gaspésie (SCFG) a bon espoir que le conflit touche à sa fin.

 

« J’ai espoir que ça va se régler dans les prochaines heures ou dans les prochains jours. On ne pourra pas encore " tougher" ça encore une semaine. Ça n’a pas de sens! À un moment donné, quand il va commencer à manquer d’oranges et de lait dans les épiceries, il va y avoir un problème », lance d’emblée le directeur de la SCFG, Éric Dubé.

Les wagons de l’instance gaspésienne qui gère le chemin de fer sont paralysés dans la Baie-des-Chaleurs depuis le 10 février à 11h ; celle-ci estime d’ailleurs perdre environ 15 000 $ en revenus quotidiennement depuis le début de la crise ferroviaire qui secoue le pays. Les pertes avoisinent donc les 135 000 $ à ce jour.

Celui qui est aussi maire de New Richmond et préfet de la MRC Bonaventure a été tout récemment contacté par un représentant du ministère fédéral des Transports afin de faire le point sur la situation actuelle et se dit encouragé par cette démarche.

Publicité

Défiler pour continuer

« Je l’ai informé de la situation, des impacts et de l’importance que ça se règle au "PC". La balle est dans le camp du fédéral. S’il n’y a pas de règlement national, le fait que l’on lève la barricade à Listuguj ne changera pas grand-chose », rappelle le président. Un barrage ferroviaire est en effet toujours érigé à l’Est de Belleville, en Ontario, également en support aux Wet'suwet'en qui s’opposent au projet de gazoduc Coastal GasLink prévu sur leurs terres ancestrales. Il est donc impossible, par exemple, d’acheminer aux États-Unis les pales d’éoliennes produites chez LM Wind Power de Gaspé.

Si le Canadien National (CN) a dû mettre à pied temporairement quelque 450 employés, aucun employé de la SCFG n’a encore été retourné à la maison. Plusieurs membres de l’équipe gaspésienne en ont néanmoins profité pour prendre des vacances en attentant l’issue du conflit.

Précisons qu’une reprise partielle du service de VIA Rail entre Québec et Ottawa a été annoncée à la suite d’un avis du CN ; seul le service des trains en activité sur l’intégralité du trajet reliant les deux villes reprendra. Les correspondances avec d’autres trains sont quant à elles toujours impossibles.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média