Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

13 février 2020

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Saint-Alexis-de-Matapédia récupère son épicerie

Joël Lavoie

©Photo Chaleurs Nouvelles - Roxanne Langlois

Joël Lavoie réside depuis toujours à Saint-Alexis-de-Matapédia ; le nouvel entrepreneur a œuvré dans le domaine du camionnage pendant 27 ans avant de lancer l’Épicerie famille Lavoie.

SERVICES DE PROXIMITÉ. Un peu moins d’un an après la fermeture de la coopérative d’alimentation de l’endroit, les citoyens de Saint-Alexis-de-Matapédia et ceux des environs ont de quoi se réjouir : l’Épicerie famille Lavoie, opérant sous la bannière Marché Bonichoix, est désormais ouverte aux clients.

C’est un citoyen originaire de la municipalité, Joël Lavoie, qui est derrière le projet qui constitue un investissement d’environ 250 000 $. Si l’ouverture officielle, attendue de pied ferme par la population, devait avoir lieu l’automne dernier, celle-ci a finalement pu avoir lieu ce matin peu après 7h. « Il y a des clients à 7h05 qui attendaient pour rentrer », commente le nouveau propriétaire, tout sourire.

Publicité

Défiler pour continuer

 

Le père de famille, qui a œuvré pendant 27 ans dans l’industrie du camionnage, voulait depuis longtemps se lancer dans le domaine du commerce au détail. Ce dernier avait approché les responsables de la coopérative qui avait pignon sur rue au même endroit peu avant sa faillite afin de faire une offre. Ce n’est que deux mois plus tard que celle-ci a finalement été acceptée.

Joël Lavoie, qui s’avouait fébrile lors de la toute première journée d’opérations, est tout à fait conscient que des défis de taille l’attendent afin d’assurer la pérennité du service au sein de la localité d’environ 520 âmes. « Moi, j’y crois. Ça nous prend un magasin ici, sur les Plateaux », fait valoir l’entrepreneur.

épicerie Saint-Alexis

©Photo Chaleurs Nouvelles - Roxanne Langlois

L'Épicerie famille Lavoie opère sous la bannière Marché Bonichoix, appartenant à Sobeys.

La dernière chance?

M. Lavoie et sa famille espèrent maintenant que les citoyens du secteur intégreront le nouveau commerce à leurs habitudes de consommation. Le maire de l’endroit, Guy Gallant, est exactement sur la même longueur d’onde que lui à ce sujet. L’élu, qui lève son chapeau à l’homme d’affaires, est optimiste. Il croit que les citoyens ont tiré leur leçon de la fermeture de la coopérative et prioriseront cette fois-ci l’achat local.

« On était habitués de se servir de la coopérative comme d’un dépanneur. Là, je pense que les gens comprennent que s’ils veulent qu’elle soit maintenue, il faut que l’épicerie soit plus qu’un dépanneur », explique-t-il.

À son avis, la tentative de M. Lavoie sera cruciale pour la suite des choses. « C’est sûrement la dernière chance. Ce serait difficile de repartir un service. […] Les banques sont frileuses, les caisses sont frileuses. Tout le monde était prêt à lui donner un coup de main, mais si l’autre y va. C’était à savoir qui irait le premier. Il y a eu des défis incroyables », admet le maire Gallant, qui souligne la ténacité de M. Lavoie.

Le premier magistrat estime que l’Épicerie famille Lavoie constituera un facteur d’attraction pour de nouvelles familles et pour des professionnels désirant s’établir dans l’ouest de la MRC d’Avignon.  

Une ambiance de fête

Les clients présents sur place jeudi matin étaient enchantés de pouvoir de nouveau faire leurs emplettes à proximité de leur domicile et de parcourir les allées de l’épicerie. Une ambiance de fête régnait dans le petit commerce, où plusieurs représentants de Sobeys, propriétaire de l’enseigne Marché Bonichoix, étaient au rendez-vous.

Céline Poirier, une citoyenne de Saint-François-d’Assise, sortait de l’épicerie les bras chargés de provisions lors de l’arrivée du Chaleurs Nouvelles. « Je n’avais pas fait mon épicerie parce que je savais que ça ouvrait. J’attendais de pouvoir la faire ici », explique-t-elle, fort satisfaite.

Marie-Reine Leclerc, qui réside quant à elle à Saint-Alexis-de-Matapédia, avoue qu’elle était « tannée » de se déplacer à Campbellton ou à Matapédia pour remplir son réfrigérateur. À son avis, l’arrivée du Marché Bonichoix fera une grande différence pour les personnes âgées du secteur. « Ça ne nous tente pas toujours d’aller ailleurs. On va être contents d’avoir un service proche », note la dame, qui souligne la beauté et la propreté des lieux.

L’ouverture de l’Épicerie famille Lavoie crée cinq emplois, incluant celui qui sera occupé par Joël Lavoie. En plus des aliments usuels et des produits de boulangerie et de boucherie, des mets préparés seront vendus sur place. De l’essence sera également offerte aux clients. La municipalité de Saint-Alexis-de-Matapédia s’était d’ailleurs engagée à verser une aide financière de 10 000 $ conditionnellement à ce que ce service soit dispensé.

Rappelons que la défunte coopérative d’alimentation avait cumulé un déficit approximatif de 150 000 $ lors de sa fermeture, en avril 2019 ; une baisse d’achalandage a notamment eu raison du service. L’organisme était en place depuis 103 ans. Ses services avaient fait l’objet d’une relance il y a deux ans.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média