Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

30 janvier 2020

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Des messages pour la postérité

Futur aréna de Bonaventure

rondelle aréna Bonaventure

©Photo Chaleurs Nouvelles - Roxanne Langlois

Deux élèves de l’école primaire François-Thibault, Ann-Julie Arsenault et Antoine Arsenault, ont posé un geste symbolique mercredi matin.

ARÉNA. Plusieurs participants ont pris part à un geste symbolique, mercredi avant-midi, sur le chantier de construction du futur complexe sportif de Bonaventure : quelques jours avant que ne soit officiellement coulée la dalle de béton sur laquelle prendra place la glace, des rondelles de hockey y ont été déposées pour la postérité.

Des enfants et élus ont écrit des messages sur les disques avant de les laisser tomber dans la structure, où ils seront figés pour plusieurs décennies. Deux élèves de l’école primaire François-Thibault, Ann-Julie Arsenault et Antoine Arsenault, ont par exemple ainsi laissé le message « Vas-y confiant, reviens-en fier ».

Le maire de Bonaventure, Roch Audet, y avait quant à lui inscrit « Merci à nos bâtisseurs ». Le maire de Saint-Elzéar Marie-Louis Bourdages et son homologue de Saint-Siméon, Denis Gauthier, ont aussi pris part à l’exercice en plus d’un hockeyeur de 12 ans, Étienne Boudreau.

« C’est pour laisser une trace, c’est pour laisser un message. Il y a aussi (dans ce geste) un sentiment d’appropriation de la population », a expliqué le premier magistrat. Celui-ci a d’ailleurs lancé à la blague son souhait de ne pas revoir les rondelles de sitôt, puisqu’elles ne seront vraisemblablement découvertes que dans le cas d’une démolition.

Les personnes présentes à cet événement protocolaire ont également eu l’opportunité de faire une visite guidée des lieux. Comme la coquille extérieure est entièrement terminée, les travaux se déroulent désormais entièrement à l’abri des regards.

Le maire Audet a d’ailleurs très hâte de faire découvrir l’aréna au grand public ; plusieurs autres activités devraient avoir lieu sur place d’ici l’inauguration, prévue en mai prochain.  « On a hâte que la population voie l’aréna, parce que ça fait longtemps qu’elle l’attend. C’est en chantier depuis presque huit ou neuf mois », rappelle l’élu.

Le projet de doter Bonaventure d’un nouvel aréna date d’environ douze ans. Un comité de citoyens a notamment contribué à l’aboutissement de ce dossier.

60 % des travaux achevés

Le projet évalué à environ 8,3 millions $ avance rondement ; on estimait, lors de la tenue de l’événement médiatique, que les travaux de construction étaient achevés à environ 60 %. « En date d’aujourd’hui, le projet respecte le budget et l’échéancier prévus », mentionne Guillaume Lapointe, directeur du bâtiment pour Construction LFG, le contracteur en charge de cet immense chantier.

Rappelons qu’une fois complété, le bâtiment neuf de 84 par 37 mètres comprendra notamment 501 places assises, six chambres dédiées aux joueurs, un local prévu pour les arbitres, un casse-croûte, une salle multifonctionnelle ainsi qu’un espace spécifique pour la zamboni. Une allée reliant la mezzanine à l’extrémité du bâtiment pouvant accueillir 125 spectateurs debout surplombera les gradins et mènera à une plate-forme pouvant en accueillir 80 supplémentaires.

aréna Bonaventure

©Photo Chaleurs Nouvelles - Roxanne Langlois

Voici de quoi a l'air l'intérieur de l'aréna.

Au plus fort des activités, de 20 à 25 travailleurs s’activent sur place. Rappelons que l’ancien aréna Gilbert-Desrosiers, considéré comme vétuste, a été démoli en mai 2019.

 

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média