Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

15 janvier 2020

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Marie-Josée Racine : inventer du temps pour ce qui compte

Personnalité de l'année 2019

Marie-Josée Racine 2

©Photo Chaleurs Nouvelles - Roxanne Langlois

Marie-Josée Racine est impliquée dans le dossier des sages-femmes depuis dix ans. L’environnement constitue son autre cheval de bataille, la citoyenne étant notamment cofondatrice du mouvement citoyen La Planète s’invite au Parlement Baie-des-Chaleurs.

PERSONNALITÉ 2019. Lorsque le Chaleurs Nouvelles lui annonce qu’elle a été choisie personnalité féminine de l’année 2019, la porte-parole du collectif Accès sages-femmes Baie-des-Chaleurs n’accepte l’honneur qu’à condition de pouvoir fournir une liste des personnes qui ont œuvré à ses côtés pour la mise en place de ce nouveau service. Ceux et celles qui connaissent cette Marienne au grand cœur n’en seront guère surpris : c’est du grand Marie-Josée Racine!

C’est donc armée d’une feuille sur laquelle elle a griffonné une vingtaine de noms qu’elle rencontre le Chaleurs Nouvelles, refusant catégoriquement de prendre le crédit du travail abattu par de nombreux bénévoles. Attablée devant un café, la citoyenne engagée de 40 ans profite de l’une de ses très rares cases horaires disponibles pour rencontrer l’hebdomadaire. Maman de trois enfants d’âge scolaire, dont l’un est trisomique et autiste, la professionnelle œuvrant pour le Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles, à Caplan, semble littéralement inventer du temps pour ce qui compte le plus pour elle.

Faire rayonner le travail des sages-femmes, dont elle a elle-même bénéficié à deux reprises, fait partie de ces choses pour lesquelles elle répond toujours présente. « Ça me tient vraiment, vraiment à cœur. C’est un service qui m’a apporté énormément et je le souhaite à toutes celles qui veulent y avoir accès. Je trouve aussi que c’est important que les femmes aient le choix, tout simplement », explique-t-elle, tout sourire.

Celle qui est la voix et l’image du regroupement depuis dix ans admet que 2019 aura été une année charnière pour cette cause qui lui est si chère ; de toutes premières familles de la Baie-des-Chaleurs ont enfin eu accès aux nouveaux services. L’une d’entre elles a même pu, l’automne dernier, voir son enfant naître avec l’accompagnement de la sage-femme responsable de la mise sur pied du service, Véronique Gauthier.  

C’est d’ailleurs l’embauche de cette dernière, en septembre 2018, qui a été, selon Mme Racine, le véritable moment déclencheur. « C’est là qu’on s’est dit que ça y était, qu’on y arrivait. On voyait la tête du bébé, comme on dit! », lance-t-elle en riant. « Il y avait tellement à faire… Grâce à elle, ça a avancé à vitesse grand V au cours de la dernière année », souligne celle qui est aujourd’hui envahie par un grand sentiment de fierté.

Le démarrage du service est le résultat des efforts déployés par des papas et mamans de la Baie-des-Chaleurs qui ont fait valoir leur point sans relâche auprès du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de la Baie-des-Chaleurs, puis du Centre intégré de la santé et des services sociaux (CISSS) de la Gaspésie. Or, cette décennie de sensibilisation et de revendications fut bien loin d’être de tout repos.

« Ça a été long avant de réussir à faire valoir la plus-value d’un service comme celui-là, qui était demandé par la population. L’ouverture n’était pas là. C’était encore très méconnu », se souvient Mme Racine. Celle qui représente le collectif dans les médias avoue d’ailleurs avoir vécu de la frustration à certains moments devant la fin de non-recevoir des autorités régionales du domaine de la santé, selon elle bien perceptible en début de course.

Si le doute et le découragement se sont parfois imposés en cours de route, Marie-Josée et ses comparses n’auront jamais baissé les bras, gardant leur objectif bien en vue. « On se compare toujours, au collectif, à une envolée d’oies. Il y avait toujours quelqu’un à la tête qui traçait le sillon pour les autres, derrière. Quand elle devenait découragée ou fatiguée, il y en avait une autre qui venait prendre le relais », image-t-elle.

Comme plusieurs autres, Mme Racine est demeurée en première ligne des efforts mis de l’avant, et ce, même après avoir elle-même fondé sa petite famille avec son conjoint, Renaud. Pour elle, le travail est d’ailleurs bien loin d’être terminé, la sensibilisation devant se poursuivre.

« Il y a quand même beaucoup de familles qui ne connaissent pas le service ou qui méconnaissent le service, qui voient encore la sage-femme comme une personne sans trop de formation qui fait ça dans un demi-sous-sol, cachée et de manière illégale. On est très, très loin de ça! », fait valoir la militante.

Pour l’avenir de la planète

Marie-Josée Racine met également son inébranlable persévérance au service de l’environnement. Membre active du comité vert de la municipalité de Maria et cofondatrice du mouvement citoyen La Planète s’invite au Parlement Baie-des-Chaleurs, il est faible de dire que la question de la lutte aux changements climatiques l’occupe et la préoccupe. À ses yeux, il est d’ailleurs plus qu’urgent que les décideurs agissent. Marie-Josée s’implique également afin que des ateliers reliés à l’environnement soient offerts dans les écoles de la Baie-des-Chaleurs.

De nombreuses autres personnes impliquées en faveur de l’implantation du service  de sages-femmes

Monique Paré * Mariève Boucher * Hug Arsenault * Maude Blain * Geneviève Plouffe * Nicole Babin * Giselle Breton * Luc Potvin, organisateur communautaire * Catherine Landry * Catherine Doiron * Nathalie Babin  et Centr’elles * Hélène Morin, Isabelle Cyr et France Leblanc de Femmes en mouvement * Johane St-Onge * Manuelle-Ann Boissonneault * Geneviève Larivière * Jessica Bernard * Ana Mattos * Élodie Samuel-Leduc * Fleurdelise Dumais * Isandre Pelletier-Poirier * Mélanie Rousseau * Sylvie Ouellet * Patricia Chartier * Emmy Boudreau * Marjorie Peyric * Noémie Ashby * Véronique Gauthier, sage-femme.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média