Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

07 janvier 2020

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Rémi Massé rejoint le groupe Méridien à Matane, où l’attendent de nouveaux défis

Développement régional

Rémi Massé Méridien Maritime

©Stéphane Quintin - Chaleurs Nouvelles

Rémi Massé, aux côtés de Mathias Marcotte, directeur des opérations pour Méridien Maritime Réparation.

L’ancien député fédéral d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Rémi Massé, a officialisé son nouveau poste, débuté le 6 janvier, comme directeur général de Méridien Maritime Réparation, à Matane. Il s’occupera aussi du développement des affaires pour le groupe Méridien et déclare vouloir tourner la page de la politique pour se consacrer à la croissance économique de la région.   

Élu en 2015 avec 14 378 voix, le député libéral n’a pas vu la majorité des électeurs du comté lui renouveler leur confiance le 21 octobre, à l’occasion des dernières élections générales du Canada, qui ont mené la bloquiste Kristina Michaud à Ottawa avec un record de 18 500 voix, 6 312 de plus que le député sortant. Fidèle à sa parole, au soir des élections, Rémi Massé s’est laissé plusieurs mois de réflexion avant de rebondir dans un domaine susceptible de favoriser le développement économique de la région. Après avoir œuvré dans la fonction publique, que ce soit au Cégep de Matane ou à l’édifice fédéral, l’ancien député s’est tourné finalement vers le privé, poussé à la fois, selon lui, par une volonté de rester vivre dans le comté mais aussi par les défis à relever au sein de cette entreprise en plein essor. Cette dernière est d’ailleurs située au cœur de la zone industrialo-portuaire de Matane, que l’élu avait côtoyée à plusieurs reprises, notamment à l’occasion du dossier de la cession du port de mer à la province et de la réfection des lieux qui l’accompagne.

Rémi Massé Méridien Maritime

©Stéphane Quintin - Chaleurs Nouvelles

L'ancien député fédéral s'est dit très intéressé par le potentiel de développement de l'entreprise.

« Aujourd’hui, je suis heureux de pouvoir assurer le développement de la région d’une autre manière » - Rémi Massé

Tourner la page de la politique              

« J’ai donné tout ce que j’ai pu pendant quatre ans, avec un bilan dont je suis fier. Aujourd’hui, je suis heureux de pouvoir assurer le développement de la région d’une autre manière. Je m’étais donné jusqu’à Noël pour prendre du recul et recharger les batteries. Le téléphone a beaucoup sonné pendant cette période mais je ne voulais pas prendre de décision hâtive. Je ne me voyais pas déménager de Métis-sur-Mer, où j’ai pu passer plus de temps avec ma famille au cours des derniers mois. La vie politique est très stimulante, intéressante, énergisante, mais demande aussi beaucoup, parfois au détriment de nos proches. Pour moi, la page est tournée », a confié Rémi Massé, qui s’est dit très séduit par l’avenir et les enjeux du groupe Méridien.

« Avec les améliorations effectuées sur la coque et certaines composantes intérieures, on peut aller chercher près de 40 % d’économies d’énergie, ce qui devrait placer Matane sur le devant de la scène » - Rémi Massé

Des projets de développement             

En plus de la subvention de 8 M$ annoncée en avril dernier par le premier ministre Legault lors de sa visite à Matane, pour la construction d’un navire-usine hybride innovant, l’« Émilien 2.0 », dont le chantier pourrait débuter cet été, le groupe Méridien se tournera vers d’autres projets phares, bénéficiant d’une expertise dans le domaine, enrichie au fil des ans et des acquisitions. Créée en 2003 par Angello Marcotte, l’entreprise Méridien Maritime Réparation s’est spécialisée dans la conception modulaire de bateaux, faisant tourner depuis plusieurs usines dans la province, comme à Portneuf, pour la chaîne frigorifique, ou à Longueuil, pour le domaine de la propulsion. Un navire de pêche de 65 pieds est actuellement construit au chantier de Matane. L’Émilien 2.0 devrait prendre la suite.

« L’avenir est fort intéressant pour Méridien Maritime, dont le carnet de commandes est plein. Le groupe s’était déjà démarqué il y a peu en fournissant un navire pour un institut de recherche de Virginie, aux États-Unis. Avec les améliorations effectuées sur la coque et certaines composantes intérieures, on peut aller chercher près de 40 % d’économies d’énergie, ce qui devrait placer Matane sur le devant de la scène, dans le contexte de réduction de l’empreinte carbone actuel et de promotion des transports verts », a expliqué Rémi Massé, dont le bagage a aussi été jugé intéressant par le président de l’entreprise pour développer le volet relations d’affaires.

Visite François Legault Matane groupe Méridien navire de pêche hybride Angello Marcotte

©Stéphane Quintin - Chaleurs Nouvelles

Angello Marcotte a fondé Méridien Maritime Réparation au début des années 2000.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média