Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

17 décembre 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Les taxes augmenteront légèrement à Bonaventure

Conseil municipal Bonaventure

©Photo Chaleurs Nouvelles - Archives

Les élus du conseil municipal de Bonaventure ont adopté les prévisions budgétaire 2020 de la municipalité le 16 décembre dernier

MUNICIPAL. À l’instar de New Richmond et de Carleton-sur-Mer, Bonaventure augmentera légèrement les taxes de ses contribuables en 2020. Le budget présenté lundi soir par les élus se veut, selon le maire Roch Audet, « conservateur et dans la continuité ».

La hausse à prévoir du taux de taxation se situe à environ 1,8 % ; pour les propriétaires d’une résidence, le taux de 1,09 $ du 100 $ d’évaluation grimpera légèrement pour se fixer à un peu plus de 1,11 $.  « Pour une maison moyenne de 157 354 $ en 2020, le compte de taxes va coûter 2239,47 $ », résume le maire. Pour une telle résidence, il s’agira donc d’une augmentation concrète dans 43 $ sur la facture annuelle. Précisons que pour un commerce, le taux de taxation passera à presque 1,85 $ pour la prochaine année.

Pour M. Audet, la hausse imposée aux propriétaires dans le cadre de cet exercice budgétaire se veut on ne peut plus raisonnable. « On est quand même assez bien parce qu’on respecte l’augmentation du coût de la vie. On est même en deçà de l’augmentation du coût de la vie. À ce moment-là, nos impacts ne sont pas tellement perceptibles. On réussit à équilibrer notre budget sans trop impacter les citoyens », fait valoir le premier magistrat.

Si l’augmentation du taux joue évidemment un rôle dans cette hausse globale, celle du coût de la collecte des ordures a aussi une incidence puisque les résidents devront en moyenne payer 10 $ de plus.  « On a eu un nouveau contrat en 2019 qui créé un impact pour 2020 », explique Roch Audet.

Enfin, la dette à long terme est chiffrée à un peu plus de 14,9 millions $ ; la charge fiscale aux citoyens est quant à elle de 8,5 millions $. « En 2018, la charge fiscale des citoyens était à 73 % à long terme et là, on est à 56 %. Ça veut dire qu’on est allés chercher beaucoup de financement pour nous aider dans la réalisation de nos projets », précise l’élu.

Un PTI fourni

Le programme triennal des immobilisations (PTI) 2020-2022, qui se chiffre à près de 33,2 millions $, contient pas moins de douze projets majeurs qui nécessiteront des investissements. Il s’agit, pour plusieurs, d’initiatives qui étaient déjà dans les cartons ou déjà lancées. De ce nombre, l’administration espère en voir neuf se concrétiser en 2020, pour un investissement total de 10,3 millions $ au cours de l’année.

Par exemple, tout comme les travaux de mise aux normes du réseau d’eau potable débutés en novembre dernier et chiffrés à 1,7 million $, ceux reliés à la construction du nouveau complexe sportif d’environ 8,1 millions $ se poursuivront. « Jusqu’à présent, on est toujours dans l’échéancier qui nous amène au mois de mai 2020 », précise Roch Audet. Le réaménagement de la pointe Beaubassin fait également partie des prévisions de l’administration municipale.

Bonaventure souhaite aussi mettre en branle le réaménagement de son hôtel de ville et franchir  les étapes des plans et devis et des demandes de financement afin que le chantier puisse débuter vers 2021. « On a des problématiques d’infiltration d’eau, de fenestration et d’isolation. Aussi, on veut procéder à un réaménagement parce que le bâtiment n’est pas adapté aux personnes à mobilité réduite. On profiterait des travaux pour l’adapter sans ascenseur », explique M. Audet.

Ainsi, la salle publique utilisée pour les séances du conseil, au deuxième étage, serait relocalisée au rez-de-chaussée. La facture découlant de ces améliorations pourrait se chiffrer, à terme, à environ 1,9 million $.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média