Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

27 novembre 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Mort d'un citoyen à Caplan: le Bureau des enquêtes indépendantes enquête

Police

©Photo archives - Chaleurs Nouvelles

FAITS DIVERS. Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) ouvre officiellement une enquête relativement aux événements survenus hier soir à Caplan et dans lesquels un civil de 47 ans qui s’était barricadé à l’intérieur de sa propre résidence a trouvé la mort.

Un appel a été logé à la Sûreté du Québec (SQ) vers 15h10 concernant un homme qui aurait tenu des propos suicidaires. Des policiers se seraient aussitôt rendus à son domicile avant d’ériger un large périmètre de sécurité. D’ailleurs, la route 132 a été fermée à la circulation pendant plusieurs heures à des fins préventives. Selon les informations relayées par plusieurs médias, des évacuations ont également eu lieu à proximité.

Les agents de la paix auraient localisé l’homme et auraient tenté de négocier avec lui. « Le civil serait sorti de la maison et retourné à l’intérieur à quelques reprises, muni par moments d’une arme à feu et tenant des propos menaçants envers les policiers », peut-on lire dans le communiqué émis par le BEI. Toujours selon les informations rendues publiques par l’instance, le Caplinot se serait servi de son arme à feu à une occasion et aurait tiré à l’extérieur.

Ce n’est que vers 19h qu’une opération « filet » visant à confiner l’homme suicidaire et à l'amener à se rendre volontairement a été déclenchée par la SQ. Or, celui-ci aurait retourné l’arme contre lui quatre minutes plus tard, à 19h04 précisément. Selon le BEI, « aucune autre information n’est disponible actuellement ».

Dès ce matin

Huit enquêteurs du BEI devraient arriver dès 8h ce matin sur les lieux des événements afin de faire la lumière sur les circonstances qui ont mené à la mort du Gaspésien; leur travail visera notamment à déterminer si les informations relayées ci-haut sont exactes.

Conformément à ce que prévoit le Règlement sur le déroulement des enquêtes du Bureau des enquêtes indépendantes, le BEI a fait appel à un autre corps policier qui agira comme soutien dans le cadre de cette enquête, soit le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ). Deux techniciens en identité judiciaire du SPVQ travailleront d’ailleurs sous la supervision des enquêteurs du BEI.

Toute personne qui aurait été témoin de cet événement est priée de communiquer avec le BEI via son site Web :www.bei.gouv.qc.ca. Précisons que le BEI est chargé de faire enquête dans tous les cas où une personne, autre qu’un policier en service, décède, subit une blessure grave ou est blessée par une arme à feu utilisée par un policier lors d’une intervention policière ou durant sa détention.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média