Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

31 octobre 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Les wagons de l’Amiral demeureront à Gaspé

La SCFG exclut désormais un rapatriement dans la Baie-des-Chaleurs

Wagons Amiral train touristique

©Photo Gaspésie Nouvelles – Jean-Philippe Thibault

Les wagons, qui ont été la cible de graffeurs, ont depuis été nettoyés.

 

TRANSPORT. Alors que l’idée de rapatrier de Gaspé à la Baie-des-Chaleurs les trois wagons inutilisés du train touristique l’Amiral avait été soulevée il y a quelques mois, la Société du chemin de fer de la Gaspésie (SCFG) n’envisage désormais plus cette possibilité.

L’instance qui gère le réseau ferroviaire gaspésien s’est officiellement prononcée le 22 octobre dernier lors d’une rencontre de son conseil d’administration. Bien que récemment victimes des graffeurs et sujettes à la détérioration, les trois structures clouées au sol depuis 2014 ne seront pas déplacées dans la Baie-des-Chaleurs pour y être préservées. C’est le coût d’un tel transfert qui a finalement dissuadé la SCFG de préconiser cette avenue.

« On va s’assurer de les sécuriser à Gaspé, mais on ne les sortira pas de là, ça coûte trop cher. Techniquement, c’était assez dispendieux. Un wagon, c’est moins pesant qu’une locomotive, mais c’est plus gros », précise le président de la SCFG, Éric Dubé. Si celui-ci n’est pas en mesure de chiffrer avec exactitude le coût d’une telle opération, il estime néanmoins que la facture aurait atteint « des centaines de milliers de dollars ».

Rappelons que la SCFG souhaitait faire rouler les wagons, sa propriété, et être en mesure de mieux les surveiller afin d’éviter leur décrépitude. Elle avait déjà rapatrié la locomotive de l’Amiral en novembre 2017 dans la Baie-des-Chaleurs afin de l’utiliser ailleurs sur le réseau ferroviaire pour du transport de marchandises.

Pour ce faire, celle-ci avait été démontée en morceaux puis déménagée par camion de Gaspé à New Richmond, où elle avait été de nouveau assemblée. Or, il est impossible de faire subir le même sort à un wagon, dont seules les roues peuvent être retirées.

Plus de sécurité

Les wagons, sur lesquels des graffeurs se sont exercés l’été dernier, ont depuis été nettoyés. « On s’est aussi déplacés pour faire quelques interventions mécaniques pour s’assurer qu’ils ne se détérioreront pas », défend le président de la SCFG. Sans vouloir élaborer sur la question, M. Dubé précise que la sécurité sera renforcée dans le secteur où sont entreposés les wagons afin d’éviter que d’autres événements similaires ne se reproduisent.

Le train touristique l’Amiral, évalué à environ 1,8 million $, a été mis sur les rails en juillet 2013. Effectuant la liaison entre Gaspé et Percé et desservant notamment les croisiéristes de passage en région, celui-ci n’aura été en service que lors d’une seule saison complète, en 2014.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média