Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

23 octobre 2019

La Distillerie des Marigots prend forme à Caplan

Les travaux devraient être complétés en février prochain

Distillerie des Marigots

©Photo Gracieuseté - Distillerie des Marigots

La Distillerie des Marigots verra le jour sur la partie ouest du terrain de camping Le Ruisselet de Caplan. Joseph St-Denis Boulanger et sa conjointe Laurie-Anne Cloutier, coproriétaires, l’ont acquise en août dernier.

CAPLAN. La Distillerie des Marigots prend actuellement place dans le décor de Caplan. Les travaux de construction du bâtiment de style scandinave, où sera, produit, dégusté et vendu du gin dès 2020, sont officiellement débutés.

« Je suis très excité de voir ça se matérialiser, de voir tout ce qu’on a planifié sortir de terre. Ça commence à vraiment prendre forme concrètement », se réjouit Joseph St-Denis Boulanger, président de la distillerie ainsi que chef distillateur. Originaire de l’endroit, ce dernier s’est tout récemment installé en compagnie de sa conjointe, Laurie-Anne Cloutier, également à la barre de l’entreprise ainsi que leur petite Louisiane, cinq mois.

Le chantier, lancé le 9 octobre dernier, va déjà bon train sur le terrain qui appartenait auparavant au camping Le Ruisselet. Les fondations étaient presque complétées au moment d’écrire ces lignes et les murs du bâtiment de bois massif, conçu par Art-Massif, ne tarderont pas à s’élever.

Une zone de production, un espace dédié aux clients ainsi qu’un entrepôt composeront le lieu d’une superficie d’environ 2800 pieds carrés. « Il devrait y avoir une bonne transparence entre la 132 et la Baie-des-Chaleurs. On pourra voir la baie à travers les équipements qui seront sur place grâce à la grande fenestration », explique M. St-Denis Boulanger.

Le projet est évalué à environ 1.6 million $. L’entrepreneur Construction Michel Maltais de Nouvelle a été mandaté pour la construction, à elle seule évaluée à environ 750 000 $.

Ouverture et distribution dès juin

L’entreprise compte maintenant se consacrer à la mise sur pied d’un site Web ainsi que de son image de marque. Les recettes de spiritueux seront également confirmées avant le début de la production. L’espace dédié à cette importante étape devrait d’ailleurs être achevé en février prochain afin d’obtenir les permis nécessaires au début de ces opérations.

« Vers la fin février, je devrais être en mesure de commencer à produire mon premier échantillon de gin que je vais envoyer à la Société des Alcools du Québec (SAQ) pour leur approbation. Ça peut prendre jusqu’à quatre mois », explique le copropriétaire, qui vise d’abord une distribution dans les succursales gaspésiennes.

Si tout se déroule tel qu’escompté, le gin gaspésien pourrait donc être sur les tablettes dès juin. L’ouverture des lieux est également prévue avant le début de la haute saison touristique. Quant à la production de whisky, celle-ci devrait prendre son envol à l’automne suivant ; celui-ci pourrait donc être dégusté à partir de 2023.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média