Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

10 octobre 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Les citoyens se penchent sur la sécurité de l’avenue Grand-Pré

Bonaventure

Consultation sécurité avenue Grand-Pré Bonaventure

©Photo Chaleurs Nouvelles - Roxanne Langlois

Les participants ont travaillé en petits groupes afin de proposer des éléments à conserver, créer, changer ou conserver et ont ensuite voté pour leurs idées favorites.

MUNICIPAL. Après les commerçants, c’était au tour des citoyens de Bonaventure, le 9 octobre dernier, de faire connaître leurs idées relativement à l’avenue Grand-Pré ; près d’une cinquantaine d’entre eux ont activement pris part à un exercice de consultation visant à renforcer la sécurité du secteur et à examiner de potentielles améliorations en la matière.

Invités par l’administration municipale, les citoyens présents ont été appelés à nommer des éléments qu’ils souhaitaient créer, changer ou conserver sur cette voie clé de leur agglomération.

L’aménagement d’une piste multifonctionnelle à l’instar de celle aménagée sur la rue Louisbourg, l’ajout de traverses piétonnières lumineuses et la réduction à 30 kilomètres heure de la limite de vitesse ne sont que quelques-unes des idées qui ont été soumises par les participants. « On est tous unanimes, la route, elle est trop étroite et les trottoirs ne sont pas standards. Elle est dangereuse », a lancé l’ex-maire Serge Arseneau, présent lors de l’activité.

L’idée d’encadrer le trafic industriel au centre-ville a également été soulevée par de nombreuses personnes. « On se sent tout petit. En fait, on ne se sent pas à notre place », a souligné Simon Carrothers, qui réside à Bonaventure depuis quelques années.

Et maintenant?

La consultation, à laquelle se sont prêtés les citoyens dans la bonne humeur, aura été des plus utiles, fait valoir le premier magistrat : « La majorité des choses qui ont été dites faisaient déjà partie de nos discussions, mais les gens sont venus confirmer ce que l’on présumait ».

Un rapport sera effectué par le Centre d’initiation à la recherche et d’aide au développement (CIRADD), qui orchestrait le rendez-vous. La Ville sera maintenant chargée de communiquer les résultats de cette démarche au ministère des Transports (MTQ), propriétaire de l’artère commerciale, afin que soient examinées et validées les différentes avenues proposées.

Si certains changements plutôt simples, par exemple ceux visant à encadrer la sécurité, pourraient être rapidement apportés au centre-ville, M. Audet prévient que des modifications majeures pourraient évidemment être beaucoup plus longues à réaliser.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média