Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

07 octobre 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Le Prince inauguré à Nouvelle

Créé dans le cadre du 150e

©Photo Gracieuseté – Municipalité de Nouvelle

D’innombrables éléments historiques et détails que reconnaîtront les Nouvellois composent l’impressionnante fresque née de l’imagination de Caroline Dugas sur le mur extérieur du Marché St-Laurent.

 

FRESQUE. L’un des trois legs du 150e anniversaire de Nouvelle a officiellement été inauguré, le 6 octobre dernier : il s’agit de la murale conçue sur le côté du Marché St-Laurent et représentant le Eusthenopteron foordi, alias « le prince de Miguasha ».

Une soixantaine de personnes s’étaient réunies afin de célébrer la concrétisation de cette œuvre conçue par l’artiste multidisciplinaire Caroline Dugas, elle-même résidente de Nouvelle. Celle que l’on surnomme La Fée Couleur a été présente sur le terrain adjacent à la Petite École une bonne partie de l’été, soit du début juillet à la mi-septembre, afin de donner vie à la fresque. Les citoyens ont ainsi eu la chance de suivre, au fil des quelque 300 heures qui y ont été consacrées, l’évolution de sa création baptisée « Le Prince ».

Le dévoilement de l’immense œuvre de 17 par 60 pieds a laissé place à de belles émotions. « Il y avait plusieurs personnes émues. Mon but, quand je fais des œuvres comme celle-là, c’est justement de créer un effet chez les gens. Ce fut le cas, donc je ne pourrais pas être plus contente », ajoute Mme Dugas, qui se dit mission accomplie.

À la suite de différentes rencontres et lectures historiques, plusieurs thématiques marquantes reliées à l’histoire de la Municipalité ont été sélectionnées puis intégrées à l’intérieur de cette murale par l’artiste. L’ancien traversier reliant Dalhousie à Miguasha, l’hippodrome, la carrière à chaux et la foresterie ne sont que quelques-uns des sujets qui sont représentés à l’intérieur du fossile coloré à l’allure sympathique.

Des noms de lieux que connaissent et fréquentent les Nouvellois ont également été écrits dans les vertèbres du poisson, que l’on retrouve aussi dans la signature visuelle de la Municipalité. « Je l’ai choisi comme porteur de notre histoire parce que c’est notre ancêtre à tous. Il faut dire que je le trouvais joli, aussi! », lance l’artiste en riant.

Cette dernière se réjouit d’ailleurs des discussions que son travail permettra de créer : « C’est le genre d’œuvre qui rappelle des souvenirs, qui fait jaser le monde et qui fait en sorte qu’on se raconte des belles histoires ».

Précisons que les personnes présentes lors de l’inauguration ont été symboliquement invitées à participer en plaçant des pierres au pied de l’œuvre. Cette matière a d’ailleurs une place de choix dans le processus de création de Mme Dugas, la murale ayant été conçue à l’aide d’une palette de couleurs élaborée à partir des teintes des roches de Miguasha.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média