Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 janvier 2019

Sonia Landry - slandry@lexismedia.ca

0,88 % de hausse de taxes à New Richmond

MUNICIPALITÉ

New Richmond Hotel de ville

© - Chaleurs Nouvelles

La maison moyenne de 150 000 $ disposant des services d’aqueduc et d’égout verra sa facture annuelle augmenter de 21,53 $.

Après deux années de gel, à New Richmond, les élus ont adopté un budget pour l’année 2019 où le taux de taxes connaît une hausse de 0,88 %.

Ainsi, la maison moyenne de 150 000 $ disposant des services d’aqueduc et d’égout verra sa facture annuelle augmenter de 21,53 $. Les revenus de taxes seront en hausse de 83 094 $ comparativement à 2018.

« Nous avons depuis quelques années martelé le fait que nous allions investir et agir en respectant la capacité de payer de nos citoyens. Le budget d’aujourd’hui le démontre », a tenu à mentionner le maire, Éric Dubé.

Le tarif de gestion des matières résiduelles et du recyclage augmente pour sa part de 1,42 %, alors que le celui associé à l’aqueduc et l’égout demeure identique à 2018.

Le budget global comporte également une augmentation minime des dépenses de l’ordre de 32 903 $ sur un budget total dépassant les 9,5 millions $. Quant à la dette, elle est de 3 870 718 $, une hausse de 101 203 $.

La Ville de New Richmond constate que les revenus issus des loisirs et de la culture ne sont plus aussi élevés que par le passé. À l’aréna, par exemple, le maire, Éric Dubé, explique qu’il y a « moins d’usagers que par le passé et les revenus passent de 37 000 $ à 28 000 $. Tel que le Centre d’initiation à la recherche et d’aide au développement durable (CIRADD) l’a expliqué le 12 novembre dernier lors de la rencontre d’informations sur l’avenir de l’aréna, la démographie a une incidence sur cette infrastructure comme sur plusieurs autres et les tendances dans la pratique du loisir et du sport ont évoluées. »

Bien que la piscine Bruce-Ritchie soit plus rentable que l’aréna, les revenus devraient aussi baisser de 5 000 $ pour s’établir à 120 000 $, cette année. « Il semble que l’effet de nouveauté engendré par la réfection de notre piscine se soit estompé quelque peu, ce qui est normal, et que nous avons retrouvé notre vitesse de croisière », soutient le maire.

Les coûts d’opération de l’aréna sont de 186 586 $ et de 108 116 $ pour la piscine.

De son côté, la gestion de Salle de spectacles régionale Desjardins s’est alourdie avec le temps et creuse l’écart entre les dépenses et les revenus. Ces dernières devraient ainsi être en baisse de 54 000 $ pour s’établir à 500 502 $, en 2019. Le nombre de productions artistiques pour l’année à venir a donc été réduit afin de diminuer les frais d’exploitation. « L’augmentation des cachets artistiques et des autres frais afférents à l’opération de cet équipement de diffusion majeure […] Ajoutons à cela le vieillissement de la population et la situation économique de notre région en général et nous avons là un beau casse-tête, affirme Éric Dubé. Nous pouvons aussi souligner que l’offre artistique et culturelle a été grandement bonifiée dans notre région depuis la construction de notre salle au début des années 1990, faisant en sorte de compliquer le tout. »

Différentes sources de revenus viennent toutefois équilibrer le budget, comme l’augmentation des redevances éoliennes de 15 000 $ pour se chiffrer à 202 268 $ et la péréquation qui est en hausse de 38 000 $ pour atteindre 186 373 $, par exemple.

Projets à venir en 2019

D’abord, la réfection du chemin Cyr, commencée il y a quelques années, sera terminée. Ce dernier tronçon nécessitera un emprunt d’environ 250 000 $. Une partie du chemin de Saint-Edgar sera également amélioré, si la Ville obtient un support financier du gouvernement du Québec.

En ce qui concerne les autres investissements prévus en 2019, New Richmond procédera au remplacement d’une camionnette au Service des loisirs, à des travaux de maintenance sur le système de chauffage et de climatisation de la Salle de spectacles, à la construction de nouveaux quais flottants à la Pointe Taylor, à des études sur la configuration de certains postes de pompage des eaux usées et, si le ministère des Transports du Québec est prêt à le faire, à l’installation de feux de circulation à l’intersection de la route 132 et du chemin de Saint-Edgar.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média