Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

19 septembre 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Les candidats du NPD de l’Est font front commun

CAMPAGNE ÉLECTORALE

Hugo Latulippe, Lynn Beaulieu, Guy Caron et Rémi Ghislain Côté

©Adeline Mantyk - Chaleurs Nouvelles

Hugo Latulippe, Lynn Beaulieu, Guy Caron et Rémi Jocelyn Côté

Les quatre candidats de l’Est du Québec pour le Nouveau parti démocratique (NPD) souhaitent porter ensemble à Ottawa la voix de la région, notamment en matière de communication cellulaire, d'infrastructures de transport et de sécurité publique.

Ainsi, Guy Caron pour Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques, Rémi Jocelyn Côté pour Avignon – La Mitis – Matane – Matapédia et Hugo Latulippe pour Montmagny, L’Islet – Kamouraska – Rivière-du -Loup, et Lynn Beaulieu pour Gaspésie – îles-de-la-Madeleine, annoncent leurs priorités pour la région. « On voit dans cette campagne que les candidats libéraux et conservateurs ne font que répéter les lignes de leurs partis, ne font que répéter ce que leurs chefs ont déjà énoncé. Nous, dans l’Est, nous allons porter la région à Ottawa », lance M. Caron.

Plus spécifiquement, le député sortant Guy Caron, indique que pour lui, une priorité reste la téléphonie cellulaire : « On a des problèmes partout dans la circonscription. Les Libéraux, Rémi Massé et Diane Lebouthiller, ont été députés et même ministres pendant quatre ans, il n’y a pas eu une seule tour de cellulaire construite dans ce temps. On a besoin d’une stratégie concertée. J’ai proposé une agence d’investissement pour ces tours, qui enlèverait la décision des compagnies individuellement et les compagnies elles-mêmes devront payer. » M. Caron poursuivra aussi son combat pour le transfert facilité des fermes familiales, un enjeu dans la région, ainsi que pour la réciprocité dans les ententes commerciales.

De son côté, le candidat Rémi Jocelyn Côté, souhaite pouvoir, s’il est élu, mettre l’accent sur la sécurité publique et également porter la voix des anciens combattants pour améliorer leur sort : « Ça me touche beaucoup en tant qu’ancien militaire. Je veux améliorer les délais d’attente, les dossiers trainent. J’ai récemment parlé avec un ancien combattant blessé, dont le dossier traine depuis deux ans. Ces gars-là vont en guerre, pour défendre notre pays, ils reviennent et ils sont encore obligé de se battre pour aller cherche des sous. »

Hugo Latulippe indique que l’équipe néodémocrate portera aussi l’enjeu de la protection de l'environnement aux Communes : « On a besoin de changer d’époque, d’opérer la transition écologique de notre économie, on est rendu là on veut vivre dans un pays moderne. Je me suis engagé en politique pour ça »  Il souhaite également que les infrastructures de transport se développe dans l’Est, notamment ferroviaire : « On s’est fait dire que c’était compliqué pour les trains, mais il faut commencer à comprendre que les gens veulent se développer. Il n’y aucune raison qu’on ne travaille pas à ça. On est rendu à avoir des trains de haute fréquence. »

Mme Beaulieu a mis l'accent sur la concertation régionale : « Sans concertation régionale, les dossiers piétinent. Le rôle d'une députée n'est pas celui d'une postière qui livre des enveloppes une fois aux quatre ans, mais bien de mobiliser sa région en étant présente sur le terrain. »

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média