Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Défi sportif

Retour

12 septembre 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Environ 300 jeunes prennent le départ du Prologue jeunesse

Raid international Gaspésie 2019

©Photo Chaleurs Nouvelles - Roxanne Langlois

Les premiers jeunes sont partis en flèche lorsque le signal de départ a été donné, à 13h le 12 septembre.

DÉFI SPORTIF. Quelque 300 élèves de la Baie-des-Chaleurs et d’ailleurs ont donné le coup d’envoi du sixième et dernier Raid international Gaspésie (RIG), cet après-midi, dans le cadre du Prologue jeunesse.

Accompagnées par des athlètes inscrits aux épreuves de 150 et de 300 KM du RIG, les équipes doivent parcourir un trajet d’environ 20 KM. L’ambiance était festive sur la ligne de départ, derrière l’école Antoine-Bernard de Carleton-sur-Mer, où s’étaient aussi rassemblés parents et amis venus les encourager.

« Pour les jeunes, c’est définitivement l’événement de l’année. C’est quelque chose qu’ils ne veulent pas manquer. C’est accessible, autant pour les élèves qui sont compétitifs et qui veulent gagner, mais aussi pour ceux qui souhaitent seulement s’accomplir dans le plein air et vivre un peu d’adrénaline », explique Jonathan Fyfe, responsable du dossier Saines habitudes de vie à la Commission scolaire René-Lévesque (CSRL), lui-même inscrit au RIG pour une cinquième fois.

La grande majorité des participants provenaient de la CSRL ; d’autres sont venus d’aussi loin que de Magog et de Sept-Îles pour tenter l’expérience. Depuis les débuts de cette course amicale, en 2014, ce sont plus de 1000 jeunes qui ont relevé le défi, qui vise notamment à promouvoir les saines habitudes de vie.

« On les sort de leur divan, de leur IPad, de leur IPhone et de Facebook. On les amène à l’extérieur, en dehors de leur zone de confort. Je trouve que c’est génial! », se réjouit Keith Sexton, professeur d’éducation physique à l’école Antoine-Bernard. Selon le sportif inscrit à l’épreuve du 300 kilomètres du RIG, les jeunes ont ainsi la chance de vivre un véritable esprit d’équipe dans le cadre d’une compétition amicale.

Le RIG, via cette activité, a littéralement contribué au fil des ans à faire bouger les jeunes, croit M. Sexton, qui parle « d’épidémie ». « Il y en a plusieurs qui ont fait le prologue et qui font maintenant le raid. Ça a aussi contribué à la mode du vélo de montagne », estime le professeur.

De retour l’an prochain?

Si le RIG tire officiellement sa révérence cette année en raison de la fin des ententes de financement permettant sa tenue, une volonté de voir le Prologue jeunesse subsister est bien présente sur le terrain.

« On veut une activité multisport l’année prochaine même si le Raid international Gaspésie n’est plus là. On va réfléchir avec notre organisation sur la façon dont on peut le faire », résume M. Fyfe.

 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média