Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales 2019

Retour

12 septembre 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Campagne électorale : les élus dressent leur liste d’épicerie

En vue des élections fédérales du 21 octobre

bulletin de vote factice

©archives - Chaleurs Nouvelles

La campagne électorale a été déclenchée le 11 septembre dernier par le premier ministre du Canada, Justin Trudeau.

ÉLECTIONS FÉDÉRALES. Les électeurs de Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine et d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia seront, comme ceux de partout en province, appelés aux urnes le 21 octobre prochain afin d’élire leur député et prochain gouvernement fédéral. La campagne électorale étant désormais lancée, le Chaleurs Nouvelles a demandé à des élus locaux de dresser la liste de leurs doléances.

 

Les élus gaspésiens ont déjà fait, en prévision des élections fédérales, leur liste d’épicerie à l’occasion d’une rencontre tenue en mai dernier à Percé. Sans surprise, les services de proximité ainsi que la démographie sont en tête de liste.

« La démographie, c’est ce qui me préoccupe le plus, parce que c’est le début d’une roue qui tourne. Si on continue à perdre de la population, ça ne permet pas d’injecter de l’argent dans les infrastructures. Il faut créer de la richesse, ça nous prend du monde », mentionne le préfet de la MRC Bonaventure, Éric Dubé.

Logements et érosion des berges

La pénurie de logements constitue également un problème que le fédéral pourrait contribuer à régler, notamment avec l’injection de fonds dans les logements sociaux. Le préfet d’Avignon, Mathieu Lapointe, fait valoir que des « programmes mieux adaptés à nos réalités » seraient les bienvenus.

La question des changements climatiques demeure aussi préoccupante dans la Baie-des-Chaleurs, où plusieurs projets sont sur la table, notamment relativement à l’érosion des berges.

Maria, Carleton-sur-Mer, New Richmond et Bonaventure travaillent actuellement sur un projet conjoint en ce sens.

« Quand ce sera le temps de mettre en branle, par exemple, des projets de recharge de plages, on va avoir besoin de financement. Ce sont des projets qui coûtent très cher et on n’a pas le choix de s’adapter aux changements climatiques », plaide le préfet Lapointe.

Emplois fédéraux et crédit d’impôt

M. Dubé, également maire de New Richmond, rappelle que la création et le maintien d’emplois fédéraux en région demeure une question importante ; quelque 60 postes chez Service Canada, dans cette municipalité, ont d’ailleurs été délocalisés sous l’ancien gouvernement conservateur de Stephen Harper.

« On redemande aux deux paliers de gouvernement qu’ils remettent des fonctionnaires dans les régions », ajoute-t-il. Son homologue dans Avignon et maire de Carleton-sur-Mer renchérit : « On se dit qu’on pourrait assurément accueillir davantage de fonctionnaires et on invite le fédéral à décentraliser, à amener des gens partout en région ».

Les élus aimeraient également voir les candidats se prononcer quant à la mise en place d’un crédit-d’impôts destiné aux résidents de régions éloignés. Ce montant contribuerait à en partie compenser les frais encourus pour avoir accès à des études supérieures à l’extérieur ou à des soins de santé.

« C’est quelque chose qui a déjà existé en Gaspésie et c’était le fédéral qui était responsable de cette mesure-là, qu’on souhaite voir revenir», fait valoir M. Lapointe.

Assurance-emploi et trou noir

Questionné à savoir quel dossier requiert, dans le comté qu’il représente à l’Assemblée nationale, l’attention d’Ottawa, le député de Bonaventure Sylvain Roy nomme la problématique du trou noir en assurance-emploi, qui pose notamment problème pour les pêcheurs.

Le transport aérien, « qui coûte une fortune », est également en tête de liste des sujets que l’élu souhaite aborder avec les futurs députés fédéraux. « C’est un vieux dossier qui traine en longueur, mais un soutien au transport aérien […] serait un beau signal du fédéral comme quoi on respecte les régions du Québec. La mobilité, c’est un facteur de développement économique », plaide l’élu. Celui-ci estime que la création d’une coopérative gaspésienne de transport aérien pourrait constituer une avenue intéressante.

Quoiqu’il en soit, les élus de la Baie-des-Chaleurs comptent garder l’oreille bien tendue au courant des prochaines semaines. « On en profite pour enregistrer les promesses électorales », lance Éric Dubé.

La MRC d’Avignon a déjà convoqué tous les candidats d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia à rencontrer les maires et conseillers municipaux de son territoire ; ce rendez-vous devrait avoir lieu au courant du mois d’octobre.

Les candidats en lice

Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia

  • Parti libéral du Canada : Rémi Massé (député sortant)
  • Parti conservateur du Canada : Natasha Tremblay
  • Bloc québécois : Kristina Michaud
  • Nouveau parti Démocratique : Rémi-Jocelyn Côté
  • Parti populaire du Canada : Ross Carnahan
  • Parti Rhinocéros : Mathieu Castonguay

Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine

  • Parti libéral du Canada : Diane Lebouthillier (députée sortante)
  • Parti conservateur : Jean-Pierre Pigeon
  • Bloc québécois : Guy Bernatchez
  • Nouveau parti Démocratique : Lynn Beaulieu
  • Parti Vert : Dennis Drainville
  • Parti populaire : Éric Hébert

Résultats de l’élection générale du 19 octobre 2015

Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia

  • Rémi Massé (Parti libéral du Canada) : 39,5 %
  • Kédina Fleury-Samson (Bloc québécois) : 21 %
  • Joël Charest (Nouveau parti Démocratique) : 20,2 %
  • Jean-François Fortin (Forces et démocratie) : 11,6 %
  • André Savoie (Parti conservateur du Canada) : 6,1 %
  • Sherri Springle (Parti vert du Canada) : 1 %
  • Éric Normand (Parti Rhinocéros) : 0,5 %

Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine

  • Diane Lebouthillier (Parti libéral du Canada) : 38,7 %
  • Philip Toone (Nouveau parti Démocratique) : 32,5 %
  • Nicolas Roussy (Bloc québécois) : 20,9 %
  • Jean-Pierre Pigeon (Parti conservateur du Canada) : 6,1 %
  • Jim Morrison (Parti vert du Canada) : 1 %
  • Max Boudreau (Parti Rhinocéros) : 0,8 %

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média