Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

05 septembre 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Le patrimoine vivant à l’honneur pour une 19e fois

Festival La Virée de Carleton-sur-Mer

©Photo Chaleurs Nouvelles - Roxanne Langlois

Le directeur général de Maximum 90 Samuel Téguel et Marianne Boudreau, membre du comité organisateur de la 19 e édition de La Virée, ont procédé au dévoilement de la programmation le 4 septembre dernier.

FESTIVITÉS. Le festival La Virée de Carleton-sur-Mer reprendra du service pour une 19e occasion, du 11 au 13 octobre prochain ; une trentaine d’activités en patrimoine vivant, dont les indémodables classiques courus chaque année par les festivaliers de tous âges, seront de retour durant ce long week-end automnal de l’Action de grâce.

Après un record d’assistance en 2018, voilà que le comité organisateur revient avec une programmation tout aussi prometteuse. « On était plus de 7000 festivaliers en audiences cumulées. […] Dame Nature a été de notre côté l’an passé. Évidemment que si cette année on dépasse encore les 7000, on sera les plus heureux en tant qu’organisateurs », explique Samuel Téguel, directeur de Maximum 90, le promoteur du festival depuis 2003.

Parmi les activités les plus populaires, le marché public, fort probablement le plus important en Gaspésie, sera de retour sur le site adjacent du Quai des arts. Plus de 60 producteurs et artisans seront de ce rendez-vous incontournable qui leur permet d’échanger avec le grand public.

Véritable « poumon de l’événement », ce marché attire quelque 4500 festivaliers à lui seul chaque année. « C’est aussi, on ne se le cachera pas, générateur de revenus. C’est un marché qui a, l’année passée, généré plus de 100 000 $ en chiffres d’affaires », ajoute M. Téguel.

À ne pas manquer

C’est la formation de musique traditionnelle É.T.É, qui vient tout juste de remporter le prix Lynda Lemay au Festival international de la chanson de Granby, qui ouvrira la portion musicale du festival le vendredi soir au Foyer du quai des Arts. Suivra la traditionnelle veillée de danse au Centre des congrès de la Gaspésie. Les danseurs, jeunes et moins jeunes, se réuniront cette fois-ci sur les rythmes du groupe De Temps Antan ; Ghislain Jutras, un calleur bien connu, les accompagnera.

La soirée sera bien loin d’être terminée, puisqu’elle se poursuivra dès 23h à la microbrasserie Le Naufrageur avec Les Tireux d’Roches, ce quintet de conteurs, musiciens et chansonniers de la Mauricie qui se passe désormais de présentation.

Le samedi après-midi, l’ensemble vocal Musique à bouches montera pour la toute première fois sur scène dans l’histoire du festival. En soirée, deux prestations sont au programme du Quai des arts : les festivaliers pourront entendre la musique irlandaise de Doolin’ et le trad 3.0 de Maz, qui fusionne aussi jazz et électro. Les couche-tard pourront quant à eux renouer avec le trio De temps en temps au Naufrageur dès 23h.

Le dimanche, qui débutera avec un spectacle jeunesse signé Henri Godon, se poursuivra avec la traditionnelle rencontre folklorique, ouverte à tous les musiciens traditionnels et animée par la danseuse et calleuse professionnelle Yaëlle Azoulay.

Suivra l’auteur bien connu du public David Goudreault, qui présentera son spectacle « Au bout de ta langue, humour debout et poésie drette ». Enfin, la Veillée de la Virée mettra le point final à ce week-end de festivités et accueillera tous les musiciens voulant se joindre à cette session jam.

Précisons que de nombreuses autres activités seront au menu. Pour tout savoir de la programmation, qui contient également un vernissage, des ateliers de danse, des visites guidées et des conférences, visitez le www.festivallaviree.com.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média