Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

26 août 2019

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Ottawa injecte 46 M$ pour le retour du train

TRAIN RETOUR À GASPÉ

Train Rail

©Jean-Philippe Thibault - Chaleurs Nouvelles

L’argent sera principalement utilisé pour le dernier tronçon de 127 km entre Port-Daniel-Gascons et Gaspé.

Diane Lebouthillier a annoncé ce matin à Chandler que le fédéral investissait 45,8 millions de dollars pour la réfection du rail en Gaspésie et contrer l’érosion des berges.

L’argent sera principalement utilisé pour le dernier tronçon de 127 km entre Port-Daniel-Gascons et Gaspé, et provient du Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes. La somme vient s’ajouter aux 100 autres millions de dollars déjà annoncés en 2017 par Québec et sera ainsi versée au ministère des Transports qui en sera le maître-d’œuvre. Concrètement, les 45,8 millions serviront à des travaux de renforcement à certains sites alors que la voie ferrée sera déplacée à d’autres endroits. Une dizaine de structures seront réhabilitées. « L’annonce est importante pour le développement socioéconomique de la région. D’être partenaire avec le gouvernement du Québec pour nous c’est majeur, d’autant plus qu’il faut respecter le champ de compétence des provinces », explique Diane Lebouthillier.

Les nombreux maires et mairesses réunis pour cette annonce ont évidemment salué l’investissement du fédéral qui ne signifie pas automatiquement que les délais seront resserrés, mais à tout le moins que la note de la province sera moins grande, elle qui est propriétaire du rail depuis 2015. « On a l’autre palier de gouvernement qui embarque dans la réfection du rail et à chaque mois on fait des gains et on se rapproche de la gare de Gaspé, explique le maire de New Richmond et président de la Société de chemin de fer de la Gaspésie, Éric Dubé. On savait à l’annonce du 100 millions de dollars qu’il n’y en aurait pas assez alors ça vient alléger le fardeau de la province et permettre de commencer les travaux le plus rapidement possible. Les dommages subis par Dame Nature sont très grands et on sait que ça va prendre tout cet argent. »

Tous les élus municipaux présents à Chandler lundi ont d’ailleurs rappelé que ce dossier commun s’est fait en concertation entre les villes impliquées et que tous ont poussé dans la même direction pour obtenir les gains des dernières semaines. « C’est tellement important pour le développement de nos industries et de nos citoyens, tout comme l’est celui le dossier des changements climatiques et de l’érosion des berges. Il faut être résilient et s’adapter et c’est ce que cette somme permettra de faire », analyse pour sa part le maire de Gaspé, Daniel Côté.

Et pour les cyniques qui pourraient être tentés de parler de stratégie électorale à la veille du prochain scrutin, la députée sortante est plutôt d’avis que la voix de la région a été entendue dans les instances décisionnelles. « Lorsque je me suis présentée en 2015 c’était pour amener la Gaspésie à Ottawa et faire en sorte qu’Ottawa vienne en Gaspésie. De me faire dire qu’on fait beaucoup d’annonces en Gaspésie, j’en suis très fière et je vais continuer d’en faire! », conclut Diane Lebouthillier

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média