Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

13 août 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Le 12 août, « un Noël en librairie »

12 août - Littérature québécoise - Livres québécoises - Librairie Liber

Les piles de livres québécois se sont littéralement envolées au courant de la journée à la librairie Liber.

LITTÉRATURE QUÉBÉCOISE. La date est officiellement devenue synonyme de fête. La popularité de l’initiative citoyenne « Le 12 août, j’achète un livre québécois », de retour pour une sixième année, ne se dément pas, tant et si bien qu’à la librairie Liber de New Richmond, on compare cette journée à un deuxième Noël.

 

« On a battu un record de visiteurs cette année. On n’a même plus besoin de présenter cet événement-là, il est inscrit au calendrier et les lecteurs sont au rendez-vous », lance d’emblée Mélanie Langlois, propriétaire du commerce du boul. Perron Ouest.

Toute la journée jeudi, les clients ont défilé pour scruter les présentoirs et les rayons de la librairie indépendante dans le but précis de repartir avec un (ou plusieurs) bouquin écrit par un créateur québécois.

Ces fervents lecteurs faisaient ainsi écho au mouvement lancé sur les réseaux sociaux en 2014 par les auteurs Patrice Cazeault et Amélie Dubé. Ceux-ci souhaitaient, en lançant cette idée, donner un coup de pouce aux écrivains québécois et apporter de l’eau au moulin à l’industrie.

Des ventes… et une frénésie

La librairie Liber a au moins quintuplé les ventes généralement comptabilisées lors d’un lundi au courant de cette journée. « Ça ressemble à un Noël en librairie, mais au mois d’août, tant il y a du monde et de belles ventes. Les gens font des réserves. Ils n’achètent pas qu’un livre, mais parfois deux, trois ou quatre », résume celle qui est à la barre de l’entreprise depuis 2016.

Bien au-delà des chiffres, c’est surtout cette ambiance festive unique au 12 août que Mme Langlois retient chaque année. « Il y a une frénésie, une énergie particulière. Les gens flânent, discutent ensemble et ils sont nombreux à solliciter nos conseils », se réjouit-elle.

Pour souligner en grand cet anniversaire de la littérature québécoise, l’équipe de Liber accueillait sa clientèle, en fin de journée, avec des bulles. L’entreprise avait également invité le bédéiste François Miville-Deschênes pour un 5 à 7 de dédicaces dévolu à son dernier titre L’heure de la traque a sonné.

Il n’y a là aucun hasard : alors que Liber est entré dans la danse dès la première année du mouvement devenu viral, il est désormais impossible pour la librairie de passer cette date sous silence. « Pour nous, libraires, c’est la journée de l’année, celle que l’on préfère! On y pense et on s’y prépare longtemps d’avance », ajoute l’entrepreneure.

Au-delà d’une occasion supplémentaire d’encourager les auteurs de chez nous, le 12 août constitue également un excellent prétexte pour mettre de l’avant leur talent et leurs œuvres.

Et notre littérature n’a rien à envier à ce qui se fait ailleurs, estime la libraire, qui note d’ailleurs une hausse de sa popularité.  « Depuis plusieurs années, notre littérature est d’une grande richesse! Je découvre de nouveaux auteurs chaque saison ou presque. Chaque fois, je suis impressionnée. […] Nos lecteurs ont aussi de plus en plus curieux », lance Mme Langlois.

Vous n’avez pas encore choisi votre livre québécois à l’occasion du 12 août? Voici les titres que vous propose la librairie Liber.

  • Roux clair naturel – Fanie Demeule (Roman, Septentrion)
  • Forêt : identifier, cueillir, cuisiner – Ariane Paré-Le Gal (Cuisine du Québec, Cardinal)
  • Trente – Marie Darsigny (Roman, Remue-ménage)
  • À qui la frite? – Chloé Varin et France Cormier (Jeunesse 3-6 ans, Fonfon)
  • Manikanetish – Noami Fontaine (Roman, Mémoire d’encrier)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média