Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

07 août 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Le fédéral investit plus de 428 000 $ pour le tourisme gaspésien

Investissements - Tourisme - Riôtel de Bonaventure - Clubs de motoneige

©Photo Chaleurs Nouvelles - Roxanne Langlois

L’agent de liaison à la Fédération des motoneigistes du Québec Gaspésie-les-Îles Michel Desrosiers, le président du club Les Chevaliers de la Motoneige de New Richmond Jean-Pierre Querry, la directrice du Riôtel Hélène Roy, la députée fédérale dans Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine Diane Lebouthillier ainsi que le maire de Bonaventure Roch Audet étaient présents lors de l’annonce tenue le 7 août dernier au Riôtel.

TOURISME. Récemment de passage à Bonaventure, la députée de Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine et ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier, a annoncé des soutiens financiers totalisant un peu plus de 428 000 $; ils sont versés à deux clubs de motoneige de la péninsule et au Riôtel de Bonaventure.

De ce montant, un peu plus de 177 000 $ ont été octroyés aux Chevaliers de la motoneige de New Richmond et 206 000 $ au Club de motoneige Les Bons Copains du Grand Gaspé. Ces deux contributions non remboursables permettront aux deux organismes à but non lucratif d’acquérir de nouvelles surfaceuses. Déjà commandées, celles-ci devraient être en fonction vers décembre prochain.

Pour Michel Desrosiers, agent de liaison à la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ) Gaspésie-les-Îles, il s’agit d’une excellente nouvelle, puisque ces équipements seront davantage adaptés aux réalités du terrain que ceux que possèdent actuellement les deux organisations. « Ça prend des équipements puissants pour faire face à l’enneigement de la Gaspésie », résume-t-il.

Ces deux acquisitions porteront à dix le nombre de nouvelles surfaceuses déployées dans les quelque 3300 kilomètres de sentiers de la péninsule au courant des dernières années. Si un réel « coup de barre » a été donné en la matière grâce au financement de Développement économique Canada (DEC), c’est que l’industrie de la motoneige profite d’une forte popularité chez nous. La Gaspésie est d’ailleurs désormais la troisième région plus fréquentée par les motoneigistes ; elle se situait au cinquième rang il y a quelques années.

La FCMQ s’attend d’ailleurs à ce que l’engouement enregistré en saison hivernale, en constante augmentation, s’accentue encore davantage au courant des prochaines années. Celle-ci s’attend d’ailleurs à ce que de nouvelles clientèles investissent les sentiers gaspésiens, connus au Québec pour être enneigés sur une longue période.

 « La demande est là. On parle de touristes américains et canadiens et là, ce sont bientôt les Asiatiques qui vont se présenter chez nous. Il faut être prêts à livrer la marchandise », ajoute M. Desrosiers, qui précise que les Européens sont également de plus en plus présents.

Des chambres revampées au Riôtel de Bonaventure

Le Riôtel de Bonaventure a aussi eu sa part du gâteau ; une contribution remboursable de 45 000 $ du gouvernement Trudeau a été annoncée par Mme Lebouthillier. Cette somme lui a servi de levier afin d’effectuer des rénovations totalisant 98 000 $ dans ses installations donnant sur la mer.

Des modernisations ont en effet été apportées dans un corridor ainsi qu’à l’intérieur des huit chambres de classe supérieure. Les revêtements de plancher, l’électricité, la climatisation, l’éclairage, le mobilier, la fenestration ainsi que les salles de bain ont été remis au goût du jour.

« Ces chambres-là de la section confort ont d’une vue imprenable sur la baie des Chaleurs. C’est un endroit où les gens rentrent et disent "wow" juste avec ce que la nature a déposé aux pieds de cet hôtel », explique la directrice de l’établissement, Hélène Roy.

Cette dernière ajoute que les améliorations, qui ont été effectuées l’hiver dernier, permettront au Riôtel d’offrir davantage à sa clientèle. « Les gens qui voyagent à travers la planète s’attendent aux mêmes standards internationaux partout où ils vont. Quand ils viennent en Gaspésie, il faut être à la hauteur de leurs attentes », précise Mme Roy, fort satisfaite du résultat final.

Quant à la députée fédérale Lebouthillier, celle-ci s’est dite heureuse de voir son gouvernement injecter des sommes afin de favoriser les activités touristiques de la région, tant en hiver qu’en été. Celle-ci a rappelé que cette industrie est en croissance partout dans le monde et que cette tendance touche également la Gaspésie.

« En 2015, on disait qu’on avait 500 000 touristes par année en Gaspésie. L’an passé, on avait les dernières statistiques et on parlait de 800 000 touristes », rappelle l’élue. Les fonds ont été consentis en vertu du Programme de développement économique du Québec de Développement économique Canada (DEC).

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média