Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

31 juillet 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Nouvelle aura un album pour son 150e

©Photo Gracieuseté - Maxime Bernard

En plus de Gilles Bélanger, Éric Goulet (directeur musical), Marie-Andrée Gaudet (violoniste) et Julien Breau (contrebassiste) ont pris part au projet L’eau, la pierre et le temps.

MUSIQUE. Ceux et celles qui n’ont pas eu la chance d’assister à l’une des onze représentations de L’eau, la pierre et le temps, cette production créée par l’auteur-compositeur-interprète Gilles Bélanger expressément pour souligner le 150 e anniversaire de son patelin d’origine, Nouvelle, auront néanmoins l’opportunité d’entendre le fruit de son travail.

 

Un album contenant les 16 chansons qui composent cette fresque historique, présentée du 18 au 28 juillet au parc national de Miguasha, est officiellement dans les cartons. Comme des enregistrements ont déjà eu lieu à ce jour, M. Bélanger confirme que l’opus pourrait même être lancé avant la fin des festivités nouvelloises. 

« Je me dis qu’on ne peut pas laisser ça dans le néant, il faut que le souvenir reste. Je pense aussi que ce sera un beau legs pour Nouvelle. Il y a six des chansons qui ont été faites exclusivement sur Nouvelle », lance l’artiste à l’origine du projet Douze hommes rapaillés. La chanson composée expressément pour le 150e, Chez nous, figurera évidemment dans la liste des chansons figurant sur l’album.

Celui-ci précise qu’en plus de lui-même, les artistes qui ont pris part à la série de spectacles L’eau, la pierre et le temps ont tous accepté de se joindre à l’aventure. « Quand ça va aussi bien, on ne change pas de recette », lance M. Bélanger. Il fait ainsi référence à ses comparses Éric Goulet (directeur musical), Marie-Andrée Gaudet (violoniste) et Julien Breau (contrebassiste).

Précisons que les spectateurs du spectacle étaient invités à se prononcer sur leur intérêt à se procurer cette œuvre, une consultation qui s’est avérée très prometteuse selon M. Bélanger.

Mission accomplie

:S’il admet qu’il était audacieux de prévoir onze représentations de L’eau, la pierre et le temps, Gilles Bélanger se dit mission accomplie. Plusieurs spectacles ont été présentés devant des salles combles dans l’amphithéâtre qui comprend quelque 90 sièges. Le bouche à oreille ayant fait son œuvre, ce sont au total 800 personnes qui ont pu assister aux prestations du quatuor.

« Avec 100 personnes de plus, on était sold out tout le temps! », commente le principal intéressé. Par voie de communiqué, le comité du 150e s’est également dit enchanté par le succès récolté par ce projet d’envergure.  « Cela dépasse nos attentes ! On est très fiers », a commenté Johanne Poulin, la coordonnatrice des festivités.

Clin d’œil à l’histoire

Gilles Bélanger se dit empli de fierté et extrêmement heureux d’avoir eu la chance d’aller à la rencontre des ses concitoyens et concitoyennes de Nouvelle et de leur livrer en chanson le passé de leur patelin.

« On a présenté des chansons qui présentent une histoire de 380 millions d’années, dans le fond. On a parlé des falaises de Miguasha, de la pierre à chaux, de la rivière Nouvelle, de la drave et du vaisseau fantôme. Ça a touché beaucoup de gens, je pense, parce qu’on parlait de choses qu’ils connaissent », estime le Nouvellois.

Plus de détails seront rendus publics ultérieurement quant à la façon de se procurer l’album L’eau, la pierre et le temps.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média