Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

30 juillet 2019

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Les associations s’allient pour un retour accéléré du train jusqu’à Gaspé

Association Train

©Jean-Philippe Thibault - Chaleurs Nouvelles

Béatrice Jalbert, représentante pour le président libéral Sylvio Lebreux, Geoff Clayden, membre de l’association de QS, et Line Beaudin, présidente de l’association péquiste dans le comté de Gaspé.

Les associations péquiste, solidaire et libérale du comté de Gaspé ont décidé de mettre les allégeances de côté pour s’unir dans un mouvement apolitique visant à faire pression commune pour le retour du train jusqu'à Gaspé dans les plus brefs délais.

La sortie publique du premier ministre François Legault en avril en avait fait sourciller plus d’un, ce dernier évoquant l’année 2026 comme échéancier pour un retour jusqu’au bout de la pointe gaspésienne, soit dans 7 ans. Le précédent gouvernement avait plutôt laissé entendre un retour vers 2021 ou 2022.

Dans les circonstances, les associations des partis politiques de la circonscription de Gaspé invitent les citoyens à aller rencontrer leur député, leur préfet ou leurs élus municipaux pour leur faire part de leur appui à un retour du train le plus tôt possible, en laissant tomber les couleurs politiques dans ce dossier. Un grand rassemblement se tiendra ainsi à la gare intermodale de Gaspé le dimanche 18 août dès 11 h 30. Gare qui rappelons-le n’a plus vu circuler de locomotive depuis 2015, soit depuis que le train touristique l’Amiral y est cloué en raison de travaux à effectuer au pont ferroviaire d’Haldimand. C’est d’ailleurs au pied des wagons inutilisés que les associations avaient convié les médias. « On ne veut pas un train dans 7 ans – c’est beaucoup trop long – on le veut maintenant; de passager et de transport [...] Peu importe l’allégeance politique derrière laquelle nous sommes, nous sommes avant tout derrière la Gaspésie, nos élus et les gens qui négocient pour le retour du train. On est capable de travailler ensemble quand les enjeux sont importants et celui du transport en est un », remarque Line Beaudin, présidente de l’association péquiste dans le comté de Gaspé.

Pour sa part, Geoff Clayden, membre de l’association de Québec solidaire, rappelle que le rail est une artère vitale dans la vie économique, sociale et familiale de la Gaspésie, et qu’il faut cesser de voir le transport en commun comme l’autobus ou le train par la lorgnette de la rentabilité, à l’image des investissements routiers qui sont effectués partout dans le réseau, bon an mal an. « Nos représentants politiques ont besoin de l’appui de la population de tous les partis politiques dans leurs négociations avec le gouvernement [...] En nous rassemblant d’une seule voix, nous transmettons le message haut et fort que le train doit revenir dans les plus brefs délais [...] C’est une excellente occasion de se mobiliser autour d’un enjeu commun, peu importe les valeurs et les orientations du parti. La question du transport nous touche tous collectivement dans la région », lance-t-il.

Rappelons par ailleurs que la Société du chemin de fer de la Gaspésie (SCFG) rencontrera François Legault quelque part en août pour tenter de voir comment les échéanciers pourraient être resserrés. Le mouvement apolitique lancé aujourd’hui espère ainsi pouvoir résonner jusqu’aux oreilles du premier ministre. Restera à voir si elles seront tendues ou non. Les associations libérale, péquiste et solidaire indiquent par ailleurs ne pas avoir réussi à rejoindre leurs homologues caquistes dans le comté de Gaspé pour la conférence de presse tenus aujourd’hui, les invitant tout de même à les rejoindre à n’importe quel moment.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média