Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

24 juillet 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Le Fani reprend vie sous l’égide de la Baie Bleue

Carleton-sur-Mer - Le Fani - Hostellerie Baie Bleue - Hébergement

©Photo Chaleurs Nouvelles - Roxanne Langlois

Une conférence de presse a eu lieu le 23 juillet afin d’annoncer la contribution financière du fédéral dans le projet. De gauche à droite : le maire de Carleton-sur-Mer, Mathieu Lapointe, le président directeur général de l’Hostellerie Baie Bleue, Stéphane Boudreau et le député fédéral d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Rémi Massé.

HÔTELLERIE. Le nouveau Pavillon Le Fani de l’Hostellerie Baie Bleue, à Carleton-sur-Mer, accueille depuis peu ses premiers clients ; signe qu’un réel besoin subsistait en termes d’hébergement touristique sur le territoire de la municipalité, l’établissement rénové au coût d’environ 1,4 million $ roule actuellement à plein régime.

 

Annoncé en mars 2018, le projet est entièrement complété ; l’ancien motel Le Fani, une véritable institution qui était laissée à l’abandon depuis trois ans au moment de son acquisition par la Baie Bleue, a été presque entièrement refait à neuf.

« On n’a gardé uniquement la structure. L’électricité, la plomberie, tout a été refait de A à Z », résume le président directeur général de l’Hostellerie Baie Bleue, Stéphane Boudreau, qui admet qu’une démolition avait de prime à bord été envisagée.

Après des travaux échelonnés sur plusieurs mois et menés par Constructions scandinaves, vingt nouvelles unités se sont ainsi ajoutées à l’offre du plus important hôtelier de la Baie-des-Chaleurs : 15 chambres, quatre lofts ainsi qu’un grand chalet pouvant accueillir jusqu’à 20 personnes, aménagé à même la réception de l’ancien motel.

Les premières chambres ont été louées vers le 20 juin ; le chalet a quant à lui accueilli ses premiers visiteurs à la mi-juillet. Sept nouveaux emplois ont été créés grâce à cette expansion.

Précisons que l’administration du Baie Bleue a choisi de conserver le nom du motel bien connu localement et construit originalement vers la fin des années 1950. « Je pense que c’était une question de respect pour les gens qui l’ont bâti et qui ont travaillé là pendant des années », commente M. Boudreau.

Si l’entrepreneur ne ferme pas la porte à de nouveaux ajouts au sein de son offre d’hébergement, celui-ci confirme qu’aucun autre projet n’est pour le moment dans les cartons de la Baie Bleue. L’entreprise se concentre sur son nouveau Pavillon Le Fani, précise-t-il : « On va digérer ça et on verra ce que l’avenir nous réserve. On ne sait jamais. En affaire, tu peux ne pas être acheteur aujourd’hui, mais être acheteur demain ».

À pleine capacité

Si le nouveau pavillon n’est ouvert que depuis peu au public, celui-ci est déjà très prisé ; à preuve, les réservations effectuées à ce jour laissent présager qu’il sera occupé à pleine capacité jusqu’à la fin du mois d’août. Cela est d’autant plus positif, selon le directeur général, que le résultat final des rénovations n’a pu être publicisé avant la mi-juin.

« On n’avait pas de "booking" d’avance. Généralement, à l’hôtel, on va avoir 40 %, 50 % ou 60% de nos chambres louées avant que la saison touristique commence et on complète ensuite. Là, on partait de zéro, alors à date, on est très satisfaits », explique Stéphane Boudreau.

Pour lui, un tel investissement faisait tout son sens, celui-ci ayant constaté qu’un ajout d’unités s’imposait à Carleton-sur-Mer : « On était complets souvent. On refusait des gens et c’était carrément complet à Carleton. Ça m’est arrivé d’envoyer des gens dormir à Campbellton, au Nouveau-Brunswick. C’est un peu frustrant ».

Le maire de Carleton-sur-Mer, Mathieu Lapointe, salue la création du pavillon Le Fani ; il confirme qu’un réel besoin était présent sur le terrain. « C’est un défi pour l’ensemble de la Gaspésie. La Gaspésie rayonne beaucoup, il y a beaucoup de touristes et à Carleton-sur-Mer, on le voit. Les hôteliers nous le disent, ils sont complets l’été », lance-t-il.

L’investissement de 1,4 million porte à 116 le nombre total d’unités proposées par l’Hostellerie Baie Bleue. De ce montant, une aide financière remboursable de 300 000 $ a été consentie par Ottawa via Développement économique Canada pour les régions du Québec. La balance provient d’un investissement privé de l’entreprise et de partenaires financiers, dont la Banque de développement du Canada et Investissement Québec.

Commentaires

25 juillet 2019

Jacques Lavoie

Sincères félicitations et bon succès .

26 juillet 2019

denis beaumont

Bel exemple d'un VISIONNAIRE...FÉLICITATIONS

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média