Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

23 juillet 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Trois legs du 150e se préparent à Nouvelle

150e - Anniversaire - Nouvelle - Legs

©Photo Chaleurs Nouvelles - Roxanne Langlois

La muraliste Caroline Dugas, alias La Fée Couleur, est à l’œuvre depuis le début du mois ; elle crée une fresque sur le mur extérieur du Marché St-Laurent qui devrait être complété d’ici la mi-septembre.

ANNIVERSAIRE. Si les festivités qui battent actuellement leur plein à Nouvelle sont appelées à se terminer vers la fin de l’automne, les citoyens de l’endroit conserveront au moins trois legs permanents du 150e anniversaire de la municipalité.

Trois projets qui constituent une première phase de legs sont en effet actuellement en cours d’élaboration et verront le jour sur le site de la Petite École. Le choix de ce lieu n’a pas été laissé au hasard. « La Petite École tient à cœur à la population et elle a quelque chose de très significatif au niveau patrimonial », note Johanne Poulin, coordonnatrice du 150e.

Le maire Yvan St-Pierre rappelle que la Petite École était peu visible des automobilistes sillonnant la route 132, chose qui sera révolue une fois que les aménagements prévus seront entièrement complétés. « Ça va avoir un meilleur coup d’œil et je crois que les gens de Nouvelle vont être très, très satisfaits du lieu que sera la Petite École à la fin des travaux », plaide le premier magistrat.

Le prince de Miguasha mur à mur

Publicité

Défiler pour continuer

Le premier projet, déjà bien visible, est une murale de 17 pieds par 60 pieds tracée sur le côté du Marché St-Laurent. L’artiste multidisciplinaire Caroline Dugas, à la base de ce projet, y illustre la municipalité par le biais d’une emblème bien connue des nouvellois, le Eusthenopteron foordi alias « le prince de Miguasha ».

« C’est un fossile, notre ancêtre à tous. J’ai trouvé qu’il était intéressant pour représenter Nouvelle, puisqu’on le voit partout, ce fameux poisson préhistorique, sur le logo et les affiches de Nouvelle », explique la muraliste surnommée La Fée Couleur.

Différentes thématiques reliées à l’histoire de l’endroit seront intégrées à l’intérieur de cette fresque, par exemple l’hippodrome, la musique, la chasse et certains bâtiments historiques. L’ancien traversier qui reliait autrefois Miguasha à Dalhousie, le Dalmig, sera aussi représenté dans cette œuvre qui devrait être achevée au plus tard à la mi-septembre.

Un amphithéâtre extérieur... et une nouvelle sculpture

Un amphithéâtre couvert comptant environ 80 places sera également aménagé derrière la Petite École. Cette nouvelle infrastructure, érigée à partir d’une structure déjà existante, permettra d’accueillir simultanément un plus grand nombre de visiteurs, par exemple lors de la tenue d’un spectacle.  

S’il en coûtera plus de 180 000 $ pour que cette nouveauté voit le jour, le jeu en vaut la chandelle, estime la coordonnatrice du 150e, Johanne Poulin : « La Petite École, c’est le fun et les gens aiment s’y rassembler, mais il n’y a qu’une quarantaine de places possibles ». « Ça va faire un lieu qui va être rassembleur pour les gens de la municipalité de Nouvelle », renchérit quant à lui M. St-Pierre.

 

©Photo Gracieuseté - Municipalité de Nouvelle

Voici la maquette préliminaire de l’amphithéâtre qui sera aménagé derrière la Petite École.

Mis de l’avant par le sculpteur de roches André Lapointe et proposé par le Centre d’artistes Vaste et Vague de Carleton-sur-Mer, un troisième projet verra également le jour sur le site. Une sculpture conçue à base du marbre qu’a trouvé M. Lapointe dans la carrière de roches à chaux de Nouvelle sera en effet aménagée sur place. Le propriétaire de la carrière, Sylvain Caissy, a d’ailleurs accepté que la matière soit retirée et offerte comme legs.

Environ 500 000 $... pour le moment

Ces trois projets et leurs aménagements respectifs totalisent un investissement d’environ 500 000 $. De ce montant, environ 225 000 $ sont issus du Fonds des legs du programme de Développement des communautés par le biais des arts et du patrimoine, géré par Patrimoine canadien. Le député d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Rémi Massé, en a fait l’annonce le 22 juillet dernier. La balance du montage financier sera quant à elle assumée par la municipalité et par différents partenaires.

©Photo Chaleurs Nouvelles - Roxanne Langlois

Des pierres polies, qui sont en fait des pièces de marbre tirées de la carrière de la municipalité, constitueront une sculpture également disposée à La Petite École de Nouvelle.

Les trois projets financés ne pourraient par ailleurs constituer qu’un début, puisque l’administration municipale a déjà dans ses cartons des initiatives formant deux autres phases de legs ; au total, environ un million $ pourrait être investi sur le territoire. Précisons qu’une deuxième somme de 86 000 $ a été aussi dévoilée par M. Massé ; cette enveloppe sera spécifiquement dévolue à la programmation des festivités.

À venir

De nombreuses activités sont encore au programme du 150e. La Fin de semaine musicale que prépare le porte-parole des festivités, Kevin Parent, se tiendra à l’hippodrome de Nouvelle les 2 et 3 août prochain. Elle sera suivie du spectacle Chœur aux cordes, le lendemain, à l’église de la municipalité.

Diverses animations sont encore au menu, par exemple les apparitions théâtrales de fantômes historiques dans des lieux publics ainsi que des causeries, dont plusieurs sont basées sur des chapitres du livre Fiers de nos origines : Nouvelle, d’hier à demain, lancé dans le cadre du 150e.

Pour un tour d’horizon de la programmation, visitez le www.nouvellegaspesie.com ou la page Facebook Municipalité de Nouvelle.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média