Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

27 juin 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

La construction de l’aréna de Bonaventure est débutée

©Photo Chaleurs Nouvelles - Roxanne Langlois

De gauche à droite : Pierre Gagnon, conseiller municipal de Bonaventure et membre du comité citoyen, Médor Doiron, également membre du comité, la ministre du Revenu national et députée fédérale de Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine, Diane Lebouthillier, le maire de Bonaventure Roch Audet ainsi que Laurent Bourdages, président de l’ancien aréna Gilbert-Desrosiers.

INFRASTRUCTURE. Dans les cartons depuis environ onze ans, le projet d’un nouvel aréna à Bonaventure se concrétise officiellement. Le coup d’envoi des travaux de construction, qui totalisent plus de 8,1 millions $, a officiellement été donné le 27 juin dernier.

Comprenant une patinoire, des gradins composés de 510 sièges, six vestiaires, une salle multifonctionnelle ainsi que des espaces administratifs et de restauration, le nouveau complexe devrait être finalisé en mai 2020. Il sera construit à l’endroit même où se tenait auparavant l’aréna Gilbert-Desrosiers, considéré comme vétuste et démoli en mai dernier. Le bâtiment était âgé de plus de 40 ans.

La première pelletée de terre, effectuée en présence de la ministre du Revenu national et députée de Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine, Diane Lebouthillier, sonne le glas de nombreux revirements dans ce dossier. Plusieurs scénarios ont en effet été envisagés au fil des ans, dont celui de rénover l’ancien bâtiment, qui posait problème à plusieurs niveaux.

« Ça fait depuis 2008 que l’on travaille sur ce dossier-là. […] Les citoyens ont été d’une rigueur et d’une patience, je vous dirais, très importantes pour que ce projet-là puisse être réalisé », souligne le maire de Bonaventure, Roch Audet.

Fort heureux que cette nouvelle étape soit franchie, le premier magistrat estime que les Cayens et Cayennes sont majoritairement en faveur de ce projet rassembleur : « Quand on a présenté le projet final à la population, [les citoyens] nous ont même encouragé à ajouter des choses, à aller encore plus loin et à continuer dans nos investissements. Personne ne s’est opposé au registre », se réjouit M. Audet.

Un comité citoyen a d’ailleurs été impliqué de près dans les démarches depuis plusieurs années. La version finale de l’initiative a quant à elle été présentée au public en janvier dernier.

Si le maire admet que des doutes ont été soulevés relativement à la nécessité de se doter, en Gaspésie, d’une autre construction neuve, ce dernier estime que chacune des infrastructures en place répond à un besoin.

En ce sens, fait valoir Roch Audet, l’important demeure que celles-ci soient utilisées : « Il ne faut pas perdre nos acquis. On utilise les infrastructures de manière différente en région. On a des habitudes et une qualité de loisirs qu’il faut maintenir. C’est comme ça qu’on va attirer de nouvelles familles ».

Une offre bonifiée

Ce nouveau bâtiment, qui profitera aux différentes équipes ainsi qu’à l’école secondaire Aux Quatre-Vents, permettra à la Municipalité d’améliorer son offre de services en matière de sports et de loisirs. Les sportifs pourront également prendre les lieux d’assaut douze mois par année. « On peut parler de soccer intérieur, de tennis, de badminton, énumère l’élu. On veut les adapter pour pouvoir en faire encore plus ».

Les dimensions de la future se conformeront par ailleurs aux standards de la Ligue nationale de hockey, ce qui n’était pas le cas de la patinoire de l’ancien aréna. « Au niveau du hockey mineur ou même de la ligue séniore, on va pouvoir repartir plus d’activités et essayer d’attirer plus de tournois », explique M. Audet. Un projet de sport-études est également examiné.

Les deux paliers de gouvernement ont contribué à la hauteur de 2,5 millions $ chacun au montage financier. L’administration municipale l’a quant à elle bouclé avec la balance, soit environ 2,7 millions $. Un règlement d’emprunt de quelque 8,2 millions $ a été contracté par la Ville de Bonaventure afin que l’aréna puisse voir le jour.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média