Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

17 juin 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Accessibilité universelle: un bilan positif dressé par l’APHAC

©Photo Gracieuseté - APHAC

Membre de l’APHAC, Sonia Arsenault a participé à la tournée du 6 juin dernier. On la voit ici faire une transaction au bureau de poste de Paspébiac par le biais d’un terminal Interac accessible aux personnes à mobilité restreinte.

ACCESSIBILITÉ. L’Association des personnes handicapées Action Chaleurs (APHAC) a tenu, le 6 juin dernier, la deuxième édition de sa tournée « Accessibilité pour tous, pour une société plus inclusive » visant à sensibiliser les commerces et services essentiels à l’accessibilité universelle et à la réalité des personnes à mobilité réduite.
 

C’est la municipalité de Paspébiac qui a été cette fois-ci choisie. Une équipe formée d’une ergothérapeute, Marie-Claude Alain, de la directrice de l’APHAC Pascale Poirier ainsi que d’une membre de l’organisme se déplaçant en fauteuil motorisé, Sonia Arsenault, avait préalablement identifié six lieux clé du territoire.

La Pharmacie Familiprix, le bureau de poste, le centre culturel, la Caisse populaire Desjardins, le restaurant Tim Hortons ainsi que le IGA Marché Arbour-Leblanc ont ainsi été visités par le trio afin que soit analysé leur niveau d’accessibilité.

Le bilan que dresse la brigade est somme toute positif, le seuil d’accessibilité étant dans l’ensemble considéré comme acceptable. « On est agréablement surprises. C’est sûr qu’il y a encore des petits pas à franchir, mais les gens sont réceptifs à nos commentaires et on a été bien accueillies », souligne Mme Poirier.

Des bons coups ont été constatés lors du passage du comité. Par exemple, le bureau de poste de Paspébiac dispose d’un terminal Interac qui peut être décroché de son socle ; il est donc à la portée d’une personne en fauteuil roulant. « Il y a des endroits, par le passé, où Sonia a déjà été obligée de donner le NIP de sa carte de guichet. C’est inacceptable! », plaide la directrice de l’APHAC.

Une grande différence

Un rapport rédigé par l’APHAC sera remis aux gestionnaires des endroits visités ; celui-ci contiendra des recommandations afin de résorber certains obstacles qui peuvent s’avérer irritants pour des clients ou usagers dont la mobilité est restreinte.

Pascale Poirier rappelle d’ailleurs que de petits efforts déployés peuvent faire une différence significative dans le quotidien de certaines personnes. « Par exemple, il arrive qu’on se promène dans des allées d’un magasin et que des présentoirs encombrent le passage. C’est facile à régler », fait-elle valoir.

L’APHAC tient d’ailleurs à souligner que la question de l’accessibilité universelle ne concerne pas que les personnes vivant avec un handicap. « Il peut aussi s’agir d’une personne âgée qui se promène avec un déambulateur, d’une maman qui arrive avec une poussette ou de quelqu’un qui doit temporairement utiliser des béquilles pour se déplacer », rappelle Mme Poirier.

L’organisme espère, grâce à cette initiative, contribuer à ce que les communautés de la région deviennent de plus en plus inclusives.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média