Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

29 mai 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Un tournoi de golf pour soutenir deux projets en pédiatrie

©Photo Chaleurs Nouvelles - Roxanne Langlois

De gauche à droite : Nathalie Litalien et Pascal Poirier du commanditaire principal A.P. Chevrolet Buick de New Richmond, Dr Antoine Robineault, chef du Département de pédiatrie du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Gaspésie, Carol Morneau, président de la Fondation Santé Baie-des-Chaleurs, Élise Lantagne, directrice de la Fondation ainsi que Dre Élise Martin, pédiatre et présidente du le centre de pédiatrie sociale en communauté Gaspésie Sud Accroche-cœur.

SANTÉ. Les golfeurs s’élanceront sur les verts de Carleton-sur-Mer, le 5 juillet prochain, à l’occasion du 17e Tournoi de golf de la Fondation Santé Baie-des-Chaleurs. L’organisation souhaite cette fois-ci amasser 175 000 $ afin de financer deux projets majeurs relatifs à la pédiatrie.

 

Le premier projet auquel les sportifs contribueront est l’implantation, via l’achat de plusieurs mannequins représentant des poupons et enfants de différents âges, d’un programme de simulation médicale à l’hôpital de Maria. Ainsi, le personnel pourra s’entraîner dans un milieu sécuritaire en vue de situation d’urgences, ce qui pourrait contribuer à sauver des vies.

« Un peu comme le pilote d’avion qui pratique des manœuvres très difficiles avec un simulateur de vol, le concept s’est transporté en médecine, c’est-à-dire d’avoir un bébé en mannequin et tous les outils qui vont autour », vulgarise Dr Antoine Robineault, chef du Département de pédiatrie du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Gaspésie.

Si les urgences pédiatriques se font généralement peu fréquentes, elles peuvent néanmoins s’avérer très délicates et amènent un grand stress au sein des équipes impliquées. Il est donc impératif, selon Dr Robineault, que les différents professionnels de la santé appelés à intervenir auprès des petits patients affinent leurs compétences individuelles, mais également celles de groupe, par exemple en termes de communications. Des quiproquos en apparence anodins peuvent avoir de lourdes conséquences, rappelle le pédiatre.

Si cette pratique est déjà bien ancrée dans la culture du département, le matériel utilisé, lui, était jusqu’ici jugé très peu réaliste. Ce sera tout le contraire grâce aux nouveaux équipements, qui devraient être reçus au courant des prochains mois.  

« Ce sont des mannequins qui représentent l’âge réel, qui vont nous permettre de changer les signes vitaux. On va pouvoir les ventiler, faire des compressions thoraciques, on peut aussi mettre des voies veineuses dessus », se réjouit le spécialiste. Le coût total des mannequins est évalué à environ 56 000 $.

Une unité mobile

S’il est prévu que le centre de pédiatrie sociale en communauté Gaspésie Sud (CPSCGS) Accroche-cœur desserve les MRC du Rocher-Percé, de Bonaventure et d’Avignon, il est néanmoins prévu que celui-ci s’implante à Chandler.

Des besoins étant bien présents ailleurs, le centre suivant la mission de la Fondation du Dr Julien, qui est d’ailleurs en cours d’accréditation, compte se doter d’une unité mobile pour mieux desservir son territoire, compris entre Barachois et l’Ascension-de-Patapédia.

« Les familles vulnérables sont dispersées à travers ce long territoire. C’est pourquoi, après mûre réflexion, nous avons choisi d’acquérir un véhicule de type minibus qui sera utilisé pour évaluer des enfants du centre et participer à des activités en communauté », explique Dre Élise Martin, pédiatre et présidente du conseil d’administration du CPSCGS. Ce véhicule servira également au transport de matériel et d’intervenants vers les communautés touchés.

Il sera, estime Dre Martin, d’une grande utilité pour aller à la rencontre de familles qui en ont le plus besoin : « En général, les familles vulnérables ne se rendent pas aux services. Il y a de la méfiance, de la peur, de la honte, aussi, et on a de la difficulté à aller les chercher, que ce soit l’hôpital ou le CLSC ».

Sans vouloir porter un message alarmiste, cette dernière rappelle que des cas semblables à la petite Granbyenne décédée des suites de la maltraitance existent bel et bien et qu’il est nécessaire de déployer des ressources « en temps utile » pour venir en aide aux petits dont le bien-être, la santé et la sécurité sont compromis.

Précisons que le CPSCGS vise à ce que chaque enfant de 0 à 18 ans se développe à son plein potentiel. En plus des suivis en pédiatrie, il aura également pour mandat d’apporter à ses jeunes patients un support psychologique ainsi qu’un soutien juridique, par exemple en ce qui a trait au respect de leurs droits fondamentaux.

A.P. Chevrolet de retour

Après six ans d’absence, A.P. Chevrolet Buick de New Richmond sera de retour en 2019 à titre de commanditaire principal du tournoi. Touchés par la cause des enfants malades ou dans le besoin, les représentants de l’entreprise, Nathalie Litalien et Pascal Poirier, invitent les gens d’affaires du territoire ainsi que la population à prendre part massivement à l’événement.

Les personnes intéressées à obtenir davantage de renseignements ou à s’inscrire au départ du parcours de 18 trous peuvent déjà le faire en visitant le www.fondationsantebdc.com ou en composant le 418 759-3443, poste 2305.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média