Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

23 mai 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Caplan : une nouvelle œuvre enjolive la salle multifonctionnelle

©Photo Chaleurs Nouvelles - Roxanne Langlois

L’œuvre de Gil Pître peut déjà être admirée sur place.

ARTS VISUELS. Caplan a mis la touche finale à sa toute nouvelle salle multifonctionnelle avec l’inauguration, le 22 mai dernier, de l’œuvre « Accueillir » qui orne désormais le hall d’entrée du bâtiment.

C’est l’artiste peintre Gil Pître, de Barachois, qui a réalisé la pièce colorée et ludique qui souhaite la bienvenue aux citoyens. Son œuvre a été retenue par un comité de sélection mandaté par la Politique d’intégration des arts à l’architecture du ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCC).

Celui-ci a relevé avec brio le défi tout en soumettant une proposition accessible à tous les citoyens, qu’ils soient ou non amateurs d’art. « On voulait quelque chose qui pourrait parler à toute personne en contact avec l’œuvre en place », explique la mairesse de Caplan, Lise Castilloux. La murale, qui s’étend sur trois murs, a notamment été choisie en raison de l’utilisation maximale de l’espace désigné.

Si M. Pître a créé une vingtaine d’œuvres publiques qui peuvent être observés aux quatre coins du Québec, celui qui cumule 35 ans de métier était très ému lors de l’inauguration et heureux de présenter le résultat du processus d’environ un an.

Publicité

Défiler pour continuer

Pour en arriver là, ce dernier a dû inclure des éléments bien concrets dans sa démarche de création, par exemple la porte de la grande salle. « L’idée est de rendre des objets usuels poétiques », a-t-il expliqué aux personnes présentes lors de l’événement médiatique.

L’œuvre d’art est construite sur un fond de bois et à l’aide de différents matériaux contemporains, par exemple des polymères; la couleur qu’on y retrouve est un latex appliqué mécaniquement à partir de jets d’encre. L’artiste plasticien, qui a voulu symboliser l’accueil chaleureux des résidents de Caplan, espère désormais que celle-ci constituera un lieu de rassemblement autour duquel les visiteurs s’exprimeront.

« On n’est pas nécessairement devant une réponse, on vit plutôt une expérience. […] L’histoire de l’œuvre, c’est ce que vous avez à dire sur elle, et non pas ce qu’elle a à raconter », précise son concepteur.

L’intégration de l’œuvre « Accueillir » fait partie des travaux d’envergure qui ont été réalisés en 2018 à la salle multifonctionnelle et qui totalisent plus de trois millions $.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média