Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

16 mai 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Un nouveau virage pour Le Bloc de l’Est

Le Bloc de l’Est offre une expérience d’escalade de bloc dans ses locaux de la rue F. Leblanc, à Carleton-sur-Mer.

COMMUNAUTÉ. Fermé en mars dernier, Le Bloc de l’Est, cette salle d’escalade de bloc très prisée à Carleton-sur-Mer, rouvrira bientôt ses portes sous la forme d’un organisme à but non lucratif (OBNL).

Le propriétaire des lieux, Mathieu Baudouin, a récemment annoncé son désir de se retirer de la gestion de l’entreprise privée offrant un lieu de rassemblement aux amateurs de grimpe depuis 2017.

Les membres se sont alors réunis afin de mettre de l’avant des solutions permettant de conserver l’endroit au cœur de leur milieu. Un tout premier conseil d’administration a ainsi été formé le 30 avril dernier; six administrateurs sont désormais aux commandes du nouvel organisme.

« C’est la communauté qui va prendre en charge la gestion de cette organisation pour en assurer la pérennité. […] L’OBNL va louer l’espace et devenir propriétaire des équipements. Mathieu [Baudouin] demeure un membre passionné d’escalade étroitement impliqué à nos côtés », se réjouit le président élu, Yan Tremblay. Outre ce dernier, Kelly-Anne Dickie, Louis-Philippe Caron, Guillaume Arbour, Élodie Thomas et Alice Couturier ont été nommés au conseil d’administration.

En plus de gérer le centre d’escalade et de travailler à augmenter l’achalandage des lieux, déjà très enviable en dépit du peu de promotion mis de l’avant, l’instance aura pour mission de favoriser les saines habitudes de vie ainsi que la pratique sécuritaire des sports d’aventure.

Des conférences seront d’ailleurs organisées sur place. La diffusion de films et de documentaires est également au programme. « L’idée, c’est que la communauté de grimpeurs et les sportifs de plein air puissent venir se rencontrer, partager et réseauter », ajoute le président.

Les administrateurs prendront aussi le relais des activités du Bloc de l’Est en matière d’escalade en cordée, en plus de faire la promotion de l’escalade de bloc, la discipline pratiquée dans les installations de la rue F.Leblanc.

« C’est une escalade sans corde. Le grimpeur n’a pas besoin d’équipement ni de connaissances particulières pour l’essayer. C’est vraiment pour tout le monde », spécifie Yan Tremblay, qui espère voir de nouveaux adeptes affluer vers la salle.

L’organisme qu’il préside désormais veut aussi voir Le Bloc de l’Est se positionner comme lieu de rassemblement intérieur ouvert au grand public. « On veut davantage exploiter le potentiel de l’endroit. C’est un lieu super cool et accessible pour des fêtes d’enfants ou des activités en cas de pluie. Contrairement à ce que bien des gens pensent, ce n’est pas un club privé », note l’administrateur. Les membres auront d’ailleurs davantage l’opportunité de s’impliquer dans la bonne marche des activités, note M. Tremblay.

La réouverture des lieux devrait avoir lieu au courant des prochaines semaines et les abonnements des grimpeurs seront transférés de l’entreprise vers le nouvel OBNL.

Appel à la population

Pour récupérer les actifs de l’entreprise, l’OBNL récemment mis en branle devra les racheter. Pour ce faire, les personnes impliquées de près dans le projet lanceront sous peu une campagne de sociofinancement GoFundMe.

« On s’est donné un objectif de 15 000 $ et on aimerait jumeler ça avec un montant équivalent en subventions. Ça nous donnerait un bon fonds de roulement », explique Yan Tremblay.

Les personnes intéressées à en savoir plus peuvent visiter le www.leblocdelest.ca ou la page Facebook Le Bloc de l’Est.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média